Société Générale : une mise aux normes plus rapide que prévu

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Toute nouvelle capable de convaincre le marché que la banque n'aura pas besoin de faire appel à ses actionnaires, sous forme d'augmentation de capital, séduit la Bourse. Le groupe vient, en effet, de faire état d'un ratio dit de levier, défini par les nouvelles normes prudentielles de Bâle III, de 3,3%.

Ce ratio qui compare le montant des fonds propres «durs» exigibles pour équilibrer l'ensemble des engagements de la banque, devait dépasser la barre des 3% à la fin de l'année, mais pas avant, comme annoncé à la présentation des résultats trimestriels, en août dernier.

La Société Générale explique la progression plus rapide que prévu de ce ratio par plusieurs facteurs, en juillet et août derniers, dont l'augmentation de capital auprès des salariés, des cessions d'actifs gérés en extinction et une émission de titres subordonnés.

Par ailleurs, la banque n'a toujours pas démenti ou confirmé les informations de la dernière édition du Journal du Dimanche qui a évoqué la fin prochaine de deux partenariats avec le Crédit Agricole SA. Selon l'hebdomadaire, la Banque verte vendrait à la Société Générale 50% du capital de Newedge, un courtier en produits dérivés. En échange la Société Générale céderait 10% dans Amundi, la filiale du Crédit Agricole, qui avait mis en commun leurs activités de gestion d'actifs (sicav, fonds communs, etc.). Société Générale détient aujourd'hui 25% d'Amundi.

Acheter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant