Société Générale : parcours hors pair

le
0
(lerevenu.com) - Pour la première séance de Bourse de l'année, les valeurs bancaires françaises arrivaient en tête des plus fortes hausses de la séance. En clôture, l'action Société Générale gagnait plus de 5%. Le titre de Société Générale s'est classé au quatrième rang des plus fortes hausses de l'année écoulée, dans l'indice CAC 40, avec un gain de 63,6%. 

Toutes les banques de la zone euro doivent une fière chandelle à Mario Draghi. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) a, en effet, annoncé, fin juillet, une série de mesures de politique monétaire, certaines dites ?non orthodoxes?, calquées sur celles prises aux États-Unis par son homologue Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale. Avec comme objectif premier le sauvetage de l'euro, le président de la BCE a décidé de tout faire pour maintenir  le niveau des taux d'intérêt dans les basses eaux, de façon à faciliter le refinancement des déficits budgétaires des Etats et celui des banques. 

Comme ses homologues du secteur bancaire, Société Générale a pourtant poursuivi sa phase d'assainissement de ses comptes, comme au troisième trimestre qui se sont soldés par une maigre bénéfice net de 85 millions d'euros, en chute de plus de 86%. La période a été affectée par des éléments exceptionnels importants :  396 millions d'euros de réévaluation de la dette liée au risque de crédit propre et celle des couvertures des portefeuilles de crédit, 235 millions d'euros d'ajustements correspondant aux gains et pertes nets sur les cessions de filiales et participations, dont 130 millions pour la seule banque grecque Geniki (cédée en totalité en décembre) ; 58 millions de cessions de crédits de l'activité de banque de financement et d'investissement.

Conserver.

Les cours en direct de Société Générale

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant