Société Générale: engagement de poursuites en diffamation.

le
2

(CercleFinance.com) - Mise directement en cause par Le Monde dans le cadre du scandale dit 'Panama Papers', Société Générale a décidé de réagir aux propos à charge de Jean-Luc Mélenchon et des membres du comité de soutien de Jérôme Kerviel.

Les soutiens de ce dernier, qui a notamment déclaré que l'établissement mentait, vont faire l'objet de poursuite judiciaires en diffamation, étant entendu que Jérôme Kerviel a déjà été condamné au pénal à plusieurs reprises pour faux et usage de faux, et abus de confiance.

L'ancien candidat du Front de Gauche lors de l'élection présidentielle de 2012 sera lui aussi poursuivi en diffamation.

Société Générale a qualifié les propos de Jean-Luc Mélenchon et des membres du comité de soutien de Jérôme Kerviel de 'calomnieux', d''intolérables' et d''inacceptables' tant pour le groupe que pour ses quelque 145.000 salariés. 'Toute personne qui profèrerait de tels propos' s'exposerait également à des poursuites du groupe.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 il y a 8 mois

    La SG doit aussi et surtout poursuivre l'AFP qui répand des informations erronées reprises par beaucoup.

  • M7313387 il y a 8 mois

    Il est temps que ces gens ( les dirigeants de banques), avec leurs avocats et amis politiques, soient, eux aussi un peu poursuivis. En 2008, c'était la faute kerviel, tout seul. Aujourd'hui çà va être une guichetière? ou un lampiste du courrier?