Société Générale : des ambitions africaines

le
0
Une enseigne de la SGBI à Abidjan. SGBCI est la filiale de la Société Générale en Afrique. (© Abdallahh)
Une enseigne de la SGBI à Abidjan. SGBCI est la filiale de la Société Générale en Afrique. (© Abdallahh)

La banque française veut accélérer le rythme en Afrique. Avec 146 millions d’euros de résultat net dégagé en 2014 sur le continent, le pôle Afrique de Société Générale fait encore figure de petit poucet en termes de contribution à la profitabilité totale du groupe. Pourtant, les 18 filiales de la banque, dont 15 sont déjà dotées de réseaux d’agences (environ 1.000 sur le continent), réalisent un produit net bancaire de 1,1 milliard d’euros. Soit environ le quart des revenus générés par le groupe dans la banque de détail à l’international.

Doubler le rythme de croissance. Lors de son plan stratégique dévoilé au printemps 2014, la banque française a tracé une feuille de route réaliste et prudente pour ses ambitions africaines : elle vise une croissance annuelle moyenne de 7% de son PNB d’ici à fin 2016, soit une hausse d’environ 22% sur la période. Et un doublement du rythme sur les années précédentes.

Une croissance organique qu’elle espère ne pas rendre trop gourmande en fonds propres : sur la période, les actifs du bilan pondérés des risques ne devraient progresser que de 24%. De fait, pas question pour la banque de brûler les étapes : «Nous voulons être fiers de notre croissance et ne pas en regretter les fruits dans quelques années», justifie Bernardo Sanchez Incera, directeur général délégué du

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant