Société Générale Contaminée par le Liborgate

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - Le scandale qui défraie la chronique financière à Londres depuis plusieurs semaines a trouvé, aujourd'hui, un écho sur la place de Paris. Un moment en tête des baisses de l'indice CAC 40, l'action Société générale cédait environ 1% à mi-séance. D'après des informations du Financial Times, les régulateurs responsables de l'enquête sur la manipulation des taux Libor suspecteraient des complicités dans d'autres banques européennes que Barclays, en l'occurrence Crédit Agricole, HSBC, Deutsche Bank et Société générale.

Barclays a d'ores et déjà accepté une transaction en payant une amende de 290 millions de sterling, au Royaume Uni et aux Etats-Unis. Un ancien opérateur de swaps [contrats d'échange] de la banque britannique serait accusé d'avoir obtenu la complicité, entre 2005 et 2007, d'autres opérateurs dans les banques françaises qui participent à la fixation des taux du Libor et de l'Euribor. Le quotidien britannique donne les noms des opérateurs de Deutsche Bank, Crédit Agricole et HSBS : « A la Société générale, l'identité des opérateurs en question reste peu claire et l'enquête paraît n'en être qu'à un stade préliminaire ».

L'ampleur que prend le scandale sur la manipulation des taux Libor et Euribor tient à l'importance des montants des transactions financières qui utilisent ces conditions de refinancement interbancaire pour référence (prêts aux particuliers, cartes de crédit, etc.), certaines estimations évoquent ainsi un chiffre de 500.000 milliards de dollars. En truquant les taux des soumissions permettant le calcul du taux Libor, les opérateurs mis en cause auraient pu ainsi prendre plus facilement des positions gagnantes sur les marchés à terme de taux d'intérêt. L'avancement de l'enquête et son écho sur la place de Londres ont déjà provoqué la démission des deux principaux dirigeants de Barclays. La Société générale a déclaré coopérer pleinement à cette enquête.

Achetez Société Générale.

A.C.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant