SOCIETE GENERALE chute de près de 12% après avoir averti sur sa rentabilité (ROE)

le
0

(AOF) - Plus forte baisse de l’indice CAC 40, Société Générale décroche de 11,81% à 27,70 euros après avoir annoncé ne pas être en mesure d’atteindre une rentabilité des fonds propres de 10%. Il s’est élevé à 7,9% en 2015. La banque a mis en cause l’augmentation des exigences en capital et l’environnement économique et financier.

Au quatrième trimestre, Société Générale a réalisé un bénéfice net part du groupe de 656 millions d'euros, en progression de 19,5%, et un produit net bancaire de 6,053 milliards d'euros, en retrait de 1,7%. Le consensus Reuters était de 663 millions d'euros pour le bénéfice net.

Le coût du risque a augmenté de 27,7% à 1,157 milliard d'euros alors qu'il était attendu à 746 millions d'euros. Ce niveau plus important que prévu s'explique notamment par une dotation complémentaire de 400 millions d'euros 2015 au titre de la provision pour litiges, portant le total de cette provision à 1,7 milliard d'euros. Comme d'habitude, la banque n'a pas précisé à propos de quel litige elle avait effectué cette provision.

La banque a annoncé un dividende de 2 euros en numéraire, en nette hausse par rapport à celui versé au titre de 2014 : +1,2%. Ce montant représente un taux de distribution de 50%.

S'agissant de sa solidité financière, le ratio de fonds propres durs (CET 1) s'est élevé à 10,9%, en hausse de 80 points de base sur un an. "Le groupe atteint ainsi dès fin 2015 les cibles définies pour fin 2016", souligne la banque. Il a par ailleurs confirmé ses ambitions en matière de solidité du bilan, avec le maintien d'une marge de 100 à 150 points de base au-delà des exigences réglementaires pour le ratio CET 1.

Le ratio de levier est 4% à fin décembre, en hausse de 20 points de base sur un an.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant