Société de la Tour Eiffel : une foncière trop décotée

le
0
Un immeuble de bureaux opéré par Tour Eiffel, à Montrouge. (© Société de la Tour Eiffel)
Un immeuble de bureaux opéré par Tour Eiffel, à Montrouge. (© Société de la Tour Eiffel)

Pour la foncière de bureaux, le chapitre de la gouvernance heurtée et des doutes stratégiques est bel et bien refermé. Société de la Tour Eiffel, contrôlée à 59,8% par le groupe mutualiste d’assurance SMA, est désormais engagée dans une logique d’investissements qui doit lui permettre de contrôler un patrimoine de 1,5 milliard d’euros d’actifs d’ici à trois ans.

En 2015, le bénéfice net a été multiplié par trois, à 12,4 millions d’euros, mais le résultat net récurrent, plus représentatif que la réalité du portefeuille, a progressé de 20%, à 26,3 millions. Un signal encourageant pour la bonne exécution de la relance.

Investissement à tous les étages

Tour Eiffel investit à tous les étages, à commencer par des achats pour 153 millions d’euros en un an. Avec les nouvelles réalisations du début 2016, la foncière revendique près de 1 milliard d’euros de patrimoine, contre 765 millions fin 2014 et 915 millions fin 2015.

Elle investit aussi dans son portefeuille de locataires. Les baux ont été renégociés pour des durées rallongées, ce qui offre une meilleure visibilité. Enfin, elle a créé Team Conseil, dédiée à la gestion de ses actifs, mais aussi pour le compte de tiers.

La foncière souffre d’une décote de 9% sur l’actif net réévalué de 58,10 euros. Trop sévère au regard du rendement du dividende de 3 euros (5,7% au cours actuel) et de sa capacité à faire

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant