Social TV: Twitter défié par Facebook

le
0
Social TV: Twitter défié par Facebook
Social TV: Twitter défié par Facebook

Facebook, qui vient d'annoncer qu'il allait désormais partager ses données avec des chaînes américaines, entre de plain-pied dans la bataille stratégique de la Social TV où Twitter, qui sera très prochainement coté en Bourse, occupait largement le terrain jusqu'à présent. Début septembre, Facebook a mis à disposition d'une poignée de médias anglo-saxons deux interfaces de programmation (API) qui permettent de diffuser en temps réel les conversations ayant lieu sur le réseau social autour d'un mot-clé (émission, participant, etc...), puis de les analyser et les mesurer pour savoir quels sujets font le plus réagir. La chaîne d'informations CNN, l'émission Today Show sur NBC, le bouquet satellitaire britannique BSkyB (Sky News, Sky Sports...) et les sites d'informations en ligne Slate et Buzzfeed sont notamment partenaires de cette opération qui donne accès, sur Facebook, aux informations publiques et à des résultats privés agrégés de manière anonyme par sexe, âge ou localisation des utilisateurs.Par ailleurs, le Wall Street Journal vient de publier un billet sur son blog "Digits" expliquant que les quatre grands réseaux américains de télévision ABC, NBC, Fox et CBS allaient désormais recevoir toutes les semaines un rapport détaillant le nombre d'actions (j'aime, commentaires ou partages) générés sur Facebook autour d'un programme et le nombre d'utilisateurs l'ayant commenté.Ce mouvement "stratégique" de Facebook dans le domaine de la Social TV, soit les interactions entre la télévision et les réseaux sociaux, terrain traditionnellement occupé par Twitter, a lieu peu avant l'introduction en Bourse du réseau social à l'oiseau bleu qui revendique 200 millions d'utilisateurs actifs mensuels."Facebook, dans une logique de gros bras disant +je ne vais laisser personne toucher à l'innovation+, décide, dans un timing rêvé, de rentrer sur ce marché-là et de rendre accessible toutes ses données qu'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant