«Social-démocrate», François Hollande nie tout virage

le
0

Au cours de sa troisième conférence de presse, le chef de l'État a acté l'orientation réformiste de son action, au risque de froisser à gauche. RÉACTIONS - Conférence de presse de Hollande : entre «offensive courageuse» et «annonces vaines»

Drôle d'après-midi, mardi, sous les lambris de l'Élysée. Cette conférence de presse, la troisième du quinquennat, sans doute la plus attendue, devait marquer la deuxième étape d'une offensive lancée le 31 décembre, pour les v½ux aux Français. Ce rendez-vous a pris des allures de vaste théâtre, où le moindre mouvement de visage du président, empêtré dans la nasse d'une vie privée tumultueuse, était scruté, commenté, par un public composé de près de 600 journalistes du monde entier mais aussi du gouvernement au grand complet, ou presque.

II est 17h20, François Hollande vient de terminer un long propos liminaire, dans un silence ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant