Sochaux-OM : Marseille s'offre un remake contre le PSG

le
0

Volontaires à défaut d’être brillants, les Marseillais l’ont emporté à Sochaux grâce à un but de Florian Thauvin. Une victoire synonyme de finale au Stade de France où l’OM défiera le PSG.

Le debrief

L’OM n’est plus à un paradoxe près. En grande difficulté en championnat et au lendemain d’une nouvelle journée rocambolesque, qui a vu le départ de Michel et l’arrivée sur le banc de Franck Passi, les Marseillais ont validé leur ticket pour la finale de la Coupe de France en s’imposant mercredi soir à Sochaux. Une victoire poussive, grâce à un but de Florian Thauvin, qui a rappelé toutes les lacunes techniques et collectives de cette formation. Mais à défaut d’être brillants, les joueurs de l’OM ont su faire le dos rond pendant une première mi-temps dominée par Sochaux puis marquer sur l’une de leurs rares occasions. Il faudra évidemment faire beaucoup plus pour espérer battre le PSG lors de la finale, pour un remake de l'édition 2006 remportée par les Parisiens, mais les Marseillais peuvent au moins espérer un peu de répit lors de leur fin de saison en L1, et notamment lors de la réception de Nantes ce week-end. Pour les Sochaliens en revanche, il ne sera pas question de ruminer trop longtemps cette fin de parcours en Coupe de France. Les joueurs d’Albert Cartier n’ont en effet pas encore assuré leur maintien en L2 et ils leur restent quatre matchs pour y parvenir.

Le film du match

8eme minute Toko Ekambi, à l’angle droit de la surface marseillaise, cherche à centrer vers Cissé. C’est repoussé de la tête par Diabi mais directement sur Martin qui peut frapper des vingt mètres. C’est très puissant et ça passe de peu au-dessus de la cage de Mandanda. 26eme minute Nkoudou, plein axe aux vingt mètres, place la première frappe cadrée de la soirée. Werner repousse sur sa droite sans prendre le risque de capter le ballon. Fletcher, en embuscade, ne peut pas reprendre. 27eme minute Toko Ekambi, côté gauche, repique vers l’axe et frappe depuis l’angle de la surface. Mandanda se couche au pied de son poteau droit et capte finalement deux temps. 29eme minute Nouvelle occasion sochalienne avec Toko Ekambi dans la surface, à la réception d’un centre venu de la droite. La reprise de l’attaquant sochalien est cadrée mais manque de puissance pour inquiéter Mandanda. 49eme minute (0-1) Décalé par Fletcher côté droit à l’entrée de la surface sochalienne, Thauvin déborde Fuchs grâce à un dribble extérieur et se retrouve face à Werner. L’attaquant marseillais frappe du pied droit vers le premier poteau et ouvre le score. 59eme minute Tentative de Fletcher depuis l’entrée de la surface après un mauvais renvoi de la défense sochalienne. La frappe de l’Ecossais est cadrée et oblige Werner à une belle parade sur sa gauche. 79eme minute Mendy, décalé dans le couloir gauche, adresse un centre à ras de terre parfait pour Batshuayi, seul devant la cage et qui essaie d’ouvrir son pied. L’attaquant marseillais rate complètement son geste et le ballon passe loin du cadre. 90eme minute Corner marseillais côté droit frappé par Thauvin. Faussurier se déchire complètement pour dégager et Batshuayi en profite pour frapper de près. Parade de Werner mais le ballon revient sur Thauvin qui tente de lober depuis le côté droit dans la surface. Werner est battu mais Onguéné sauve sur sa ligne grâce à un retourné spectaculaire.

Les joueurs à la loupe

Sochaux Un Sochaux aux deux visages ce soir. D’abord celui d’une équipe dominatrice en première période et capable de conserver le ballon pour placer de bonnes attaques. Puis celui d’une formation gênée par le pressing adverse et qui ne s’est pratiquement plus montrée dangereuse. SAO, CISSE et TOKO EKAMBI ont illustré cette baisse de régime, les trois attaquants s’éteignant après le passage aux vestiaires. MARTIN, intéressant lors du premier acte, a lui aussi baissé de pied. RAMARE et TARDIEU ont eu plus de mal à exister offensivement. Défensivement, la charnière GIBAUD-ONGUENE a rarement été en danger. FAUSSURIER a eu plus de mal dans le couloir droit face à un Mendy pourtant très moyen. FUCHS, à gauche, a lui bien géré le cas Thauvin jusqu’à cette accélération et le but du joueur prêté par Newcastle. Sur le coup, WERNER ne peut rien. Marseille Un ensemble très moyen et c’est finalement par THAUVIN qu’est venu le seul but du match. Le gaucher a été récompensé de son activité à défaut de faire les bons choix. Pas loin du doublé dans les dernières minutes. A ses côtés, BATSHUAYI a pas mal vendangé alors que FLETCHER, peu servi, a toujours joué juste. Auteur de la passe décisive. Sur l’aile droite, NKOUDOU est sorti blessé après une première période fantomatique. SARR l’a remplacé et n’a pas fait beaucoup mieux. Dans l’entrejeu, DIABY a alterne de bonnes conservations et des pertes de balle étonnantes. En manque de rythme, il a mieux fini. ROMAO a lui glissé en défense centrale quand REKIK s’est blessé. Et il a fait du bon boulot. ROLANDO a été pour sa part assez moyen, affichant une fébrilité évidente. MANQUILLO, à droite, a rendu une copie très neutre. MENDY a été plus actif à gauche mais beaucoup de déchet dans ses passes. MANDANDA, lui, a passé une soirée assez calme.

Monsieur l’arbitre au rapport

Il a globalement bien géré la rencontre avec des cartons justifiés.

Ça s’est passé en coulisses…

- Pour cette réception de Marseille, Albert Cartier était privé de Teikeu (ischio-jambiers), Prévôt (cheville) et Sacko (suspendu). De son côté, Franck Passi a dû composer avec les blessures de Diarra, Isla et Sparagna. Mais aussi avec la suspension de Nkoulou. Non retenus, De Ceglie et Ocampos n’étaient pas dans le groupe. - La journée de mardi a été mouvementée du côté de Marseille. Michel, entraîneur depuis le départ de Marcelo Bielsa en août, a été écarté au profit de Franck Passi, son adjoint. Basile Boli a lui été nommé coordinateur sportif alors que le coach de la réserve a rejoint le staff, laissant sa place à Jacques Abardonado avec la CFA. - C’est l’ancien gardien du but du FCSM, Teddy Richert, qui a donné le coup d’envoi de la rencontre. Un symbole pour celui qui a gardé le but de Sochaux pendant onze ans et qui a remporté une Coupe de la Ligue en 2004 et une Coupe de France en 2007 (contre Marseille) avec Sochaux.

La feuille de match

COUPE DE FRANCE (DEMI-FINALE) / SOCHAUX – MARSEILLE : 0-1

Stade Auguste-Bonal (19 964 spectateurs) Temps doux - Pelouse en bon état Arbitre : M.Millot (6) But : Thauvin (49eme) pour Marseille Avertissements : Sao (14eme) et Tardieu (85eme) pour Sochaux – Ben.Mendy (41eme), Rolando (46eme) et Barrada (65eme) pour Marseille Expulsion : Aucune Sochaux Werner (6) – Faussurier (5), Gibaud (6), Onguéné (6), Fuchs (5) – Martin (6) puis Bérenguer (62eme), Ramaré (cap) (5), Tardieu (5) – Sao (5) puis Mbombo (61eme), Toko Ekambi (5), Cissé (4) puis Caceres (75eme) N'ont pas participé : Camara (g), Daham, Ilaimaharitra, Robinet Entraîneur : A.Cartier Marseille Mandanda (cap) (6) – Manquillo (5), Rekik (5) puis Barrada (61eme), Rolando (4), Ben.Mendy (5) - A.Diaby (5), Romao (6), Thauvin (7), Nkoudou (3) puis B.Sarr (46eme - 4) – Fletcher (6) puis Cabella (76eme), Batshuayi (5) N'ont pas participé : Pelé (g), B.Dja Djédjé, Alessandrini, Zambo-Anguissa Entraîneur : F.Passi
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant