Sochaux et Lens n'y arrivent pas, Bourg-en-Bresse continue

le
0
Sochaux et Lens n'y arrivent pas, Bourg-en-Bresse continue
Sochaux et Lens n'y arrivent pas, Bourg-en-Bresse continue

De la pluie, trois 0-0 et six cartons rouges, c'est le retour de qui ? De la Ligue 2 pourrie. Sinon, Metz reste leader grâce au nul contre Nancy, Bourg-en-Bresse continue de s'amuser en deuxième division, tandis que Sochaux, Lens, et Nîmes s'enfoncent dans la dépression.

Metz 0 - 0 Nancy


C'était clairement le choc de cette septième journée. Un choc pour la suprématie régionale. Et un choc pour la course à la première place. Comme la semaine dernière face à Laval, Metz a fait le dos rond. D'entrée de jeu, Nancéiens et Messins mettent une intensité incroyable et les duels se multiplient. Les deux équipes touchent la transversale, mais c'est bien Nancy qui est le plus tranchant. Même sans le soutien de ses supporters, interdits de déplacement, l'ASNL commence par évoluer en contre avant de prendre confiance et de s'installer dans le camp messin. En seconde période, Nancy continue de dominer sans plus de réussite. Metz tient bon et se crée autant d'occasions que son adversaire. Le ballon va d'un but à l'autre mais ne perce aucun filet. Si Nancy peut avoir des regrets au vu de la physionomie du match, Metz peut en avoir concernant le pénalty oublié en fin de match. Nancy n'a plus gagné à Metz depuis le 1er août 1998, quand les deux équipes étaient encore en Ligue 1.

Auxerre 1 – 0 Clermont

But : Gaëtan Courtet (67e)

Cette année, Auxerre c'est l'enfer, même quand ça gagne. Le week-end dernier, Jean-Luc Vannuchi s'est fait suspendre pendant cinq mois pendant que ses joueurs se prenaient 4-0 contre Evian-Thonon-Gaillard. Alors forcément, les Bourguignons ne sont pas très en confiance en débutant le match. En face, Clermont a l'habitude de se projeter en contre. Sauf que ce soir, il n'y a rien a contré. Résultat : il ne se passe absolument rien en première période. Au retour des vestiaires, les Auxerrois se réveillent. Pour un quart d'heure seulement. Après trois occasions manqué en un quinze minutes, ils finissent par marquer par l'intermédiaire de Gaëtan Courtet. Un petit carton rouge d'Hountondji qui réussit l'exploit de tacler deux joueurs en même temps, et on retourne faire la sieste. Le stricte minimum qui fait du bien sur le plan comptable.







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant