SocGen profite de la baisse de ses provisions au 3e trimestre

le
0
LA BAISSE DES PROVISIONS SOUTIENT LE 3E TRIMESTRE DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
LA BAISSE DES PROVISIONS SOUTIENT LE 3E TRIMESTRE DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

par Matthieu Protard et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Société générale a profité au troisième trimestre d'une baisse significative de ses provisions pour risque de crédit pour dégager des résultats en hausse, compensant un recul de l'activité commerciale, reflet du marasme économique en Europe.

La deuxième banque française par la capitalisation boursière indique que son coût du risque a reculé de 41% entre juillet et septembre, essentiellement grâce au recul des provisions pour risque de crédit dans la banque de détail en France et dans la banque de financement et d'investissement.

Le groupe, qui mène actuellement un audit interne de ses transactions en dollars, indique aussi ne pas avoir passé dans ses comptes du troisième trimestre de nouvelles provisions pour risques de litiges.

"Le groupe maintient au T3 2014 son stock de provision collective pour litiges à 900 millions d'euros", fait ainsi savoir la Société générale dans un communiqué.

Son bénéfice net ressort du coup en hausse de près de 57% à 836 millions d'euros. Selon les données Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 794,70 millions d'euros pour la période de juillet à septembre.

Evoquant "un environnement de demande de crédit réduite en Europe et de faible activité sur les marchés au cours de l'été", la banque voit néanmoins son activité commerciale reculer.

Retraité des éléments non économiques, ses revenus reculent de 1,8%.

La banque relève toutefois une accélération de la reprise du crédit aux entreprises au cours du troisième trimestre.

A titre de comparaison, BNP Paribas a vu son résultat net croître de 10,6% à 1,5 milliard d'euros au troisième trimestre.

Le groupe Crédit agricole a de son côté fait état ce jeudi d'un résultat net en progression de 2,1% à 1,46 milliard d'euros, tandis que la groupe BPCE a vu son bénéfice net reculer de 3,5% à 720 millions d'euros.

A la Bourse de Paris, avant l'annonce des résultats trimestriels, l'action Société générale a clôturé mercredi à 38 euros, en progression de 0,93%. Depuis le début de l'année, le titre a perdu près de 10% de sa valeur après un gain de 49% en 2013.

La Banque de France a annoncé fin octobre que les grandes banques françaises avaient passé avec succès les tests de résistance menés par la Banque centrale européenne (BCE) qui assure depuis le 4 novembre la supervision directe des 130 banques les plus importantes de la zone euro.

Cette supervision par la BCE est une étape cruciale de l'Union bancaire et de l'instauration d'un Mécanisme de supervision unique décidés par les pouvoirs publics européens après la déclenchement de la crise des dettes souveraines en 2011.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant