SocGen optimiste pour l'avenir de sa BFI

le
0

* Les banques se spécialisent de plus en plus * S&P s'attend à un recul des revenus des banques dans la BFI par Matthias Blamont LONDRES, 25 septembre (Reuters) - Société générale SOGN.PA estime être bien positionnée pour faire croître ses activités de banque de financement et d'investissement au cours des prochains exercices, et ce malgré le durcissement de la réglementation. La division qui rassemble les métiers de BFI, de banque privée, de gestion d'actifs et les métiers titres (GBIS) de la banque française veut être en mesure d'afficher une rentabilité des capitaux propres (ROE) après impôts de 15% en 2016, un objectif dévoilé le 13 mai lors de la présentation du nouveau plan à trois ans du groupe. Elle atteignait 18% au deuxième trimestre et 15% au premier. ID:nL6N0NZ3MA Entre 2014 et 2016, le pôle vise une croissance de ses revenus de plus de 3% par an. "Nous ne voulons pas être premiers dans tous les métiers mais être leaders dans ce que nous savons faire", a déclaré Didier Valet, son directeur, au cours d'une conférence de presse à Londres, avant de citer en exemple les activités de financement de ressources naturelles, les dérivés actions et la banque privée en Europe. Un grand nombre de banques du Vieux Continent donnent désormais la priorité au renforcement de leurs fonds propres et à leurs métiers stratégiques après plusieurs années passées à essayer de proposer une palette complète de services financiers. Les investisseurs sont également en quête de modèles économiques plus clairs au moment où l'Europe met sur pied son union bancaire et où la Banque centrale européenne mène sa revue de qualité des actifs (AQR) avant de prendre en charge la régulation de l'ensemble des banques de la zone euro. ECB-FA Société générale, qui a racheté à Crédit agricole S.A. CAGR.PA en mai sa part de 50% au capital de Newedge, coentreprise de courtage de dérivés, pour en contrôler 100%, travaille également au développement d'une nouvelle gamme de 'prime services' (courtage pour les hedge funds essentiellement), plus rémunérateurs, dans les activités dites "post-marché". "Pour compenser des revenus plus faibles, les priorités des principales banques d'investissement au cours des douze prochains mois sont de baisser leurs coûts, de réduire leurs activités à faible rendement ou non stratégiques et de réallouer leurs fonds propres vers des activités avec des meilleures perspectives de performance", écrit Standard & Poor's dans une étude publiée le 18 septembre. ID:nL6N0RJ430 L'agence de notation, qui s'est penchée sur un échantillon de 15 banques comprenant Société générale, estime que le produit net bancaire des grandes banques d'investissement internationales devrait reculer de 5% à 10% cette année par rapport à 2013 et rester stable en 2015. Didier Valet a souligné que le modèle de banque universelle du groupe permettait de réaliser des synergies commerciales à même de porter la croissance des revenus. * L'étude de S&P sur la rentabilité des grandes banques d'investissement : http://bit.ly/1BQ6tzo * Communiqué du plan stratégique 2014-2016 de SocGen : http://link.reuters.com/nah39v (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant