Socgen espère que la place de Paris saura profiter du Brexit

le
9
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE S'ATTEND À UN RÉÉQUILIBRAGE DES PLACES FINANCIÈRES EUROPÉENNES
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE S'ATTEND À UN RÉÉQUILIBRAGE DES PLACES FINANCIÈRES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Le directeur général de Société générale déclare mardi souhaiter que Paris tire profit de la redistribution des cartes entre les différentes places financières européennes causée par la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Un rééquilibrage devrait s'opérer entre les places financières européennes, avec une dynamique plus multipolaire", écrit sur le réseau social LinkedIn Frédéric Oudéa, qui fait le voeu que "Paris, aujourd'hui challenger, saura tirer parti de cette opportunité".

Pour le directeur général de Socgen, qui se dit à titre personnel "très triste" du Brexit, le choix des électeurs britanniques "change la donne".

"Les établissements exclusivement basés au Royaume-Uni qui accédaient jusqu’à présent à l’ensemble du marché unique s'interrogeront naturellement sur leur politique de localisation et devraient prendre assez vite des décisions pour créer un second pôle d’activité dans une autre place financière dans la zone euro", argue le banquier français, par ailleurs actuel président de la Fédération bancaire française.

Des analystes s'attendent à ce que de grandes banques étrangères, notamment américaines, déplacent une partie de leurs employés de la City vers une autre place financière au sein de la zone euro.

La banque d'affaires américaine Morgan Stanley a démenti vendredi avoir commencé à transférer vers d'autres pays 2.000 salariés basés jusqu'à présent à Londres.

La concurrence des autres places financières européennes, dotées de législations fiscales et sociales plus accommodantes que celles de l'Hexagone, fait douter néanmoins certains banquiers français de la capacité de Paris à remplacer la City.

Frédéric Oudéa insiste néanmoins sur le fait que la City restera, quoiqu'il arrive, un acteur important de la finance mondiale et que sa banque entend y continuer son développement et ses recrutements.

(Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1736621 il y a 5 mois

    On propose Paris pour reprendre des sociétés dynamiques le jour d'une grève. Sont-ils donc inconscients à ce point? Qui donc voudrait investir dans un pays qui a le nombre de jours de grève le plus élevé d'europe?

  • M3039634 il y a 5 mois

    Paris ne peut malheureusement pas être une alternative à Londres. Mais d'autres places européennes ( Genève, Luxembourg ) sont prêtes à accepter des établissements financiers.

  • frk987 il y a 5 mois

    Dès que les socialos auront dégagé la piste, c'est possible, pour l'instant seulement inconcevable.

  • j.tavern il y a 5 mois

    Enfin la première analyse intelligente après BREXIT. Le directeur général de Société générale déclare, mardi 27 Juin, souhaiter que Paris tire profit de la redistribution des cartes entre les différentes places financières européennes causée par la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

  • jmlhomme il y a 5 mois

    C'est là qu'il faut faire marché l'Europe au maximum. Au lieu de rapprocher les bourses de Francfurt et Londres, faire au contraire une Unité boursiere Européenne ( Francfort Paris et Luxembourg et...... ) . Pourquoi donc personne n'évoque cette 'nouvelle cité financiere commune' qui devrait être plutot à Francfort qu'à Paris, là ou la conscience financiere est forte.

  • mlemonn4 il y a 5 mois

    La place de Paris est devenue l'ombre d'elle même ! à cause de qui, de ceux-là mêmes qui la gouvernent sans partage depuis des decennies et qui prônent aujourd'hui qu'il faut que la place de Paris reprenne ses rênes !!! Après avoir vendu l'eau du bain avec la baignoire, le bébé, le savon, la serviette et le gant de toilette, pour aller s'installer à Londres, les fossoyeurs de la place de Paris font leur coming back !!!!

  • lorant21 il y a 5 mois

    Il faut envoyer Kerviel à Londres!

  • thepapou il y a 5 mois

    La concurrence des autres places financières européennes, dotées de législations fiscales et sociales plus accommodantes que celles de l'Hexagone, fait douter néanmoins certains banquiers français de la capacité de Paris à remplacer la City.MOI AUSSI !!! Ce serait folie que de faire confiance à notre pays qui change de législation fiscale tous les ans...

  • bullpat il y a 5 mois

    qu il regarde d abord le cours de son action et qu il le remonte

Partenaires Taux