Snowden : une rumeur crée un imbroglio entre la France et la Bolivie

le
1
Une rumeur selon laquelle le consultant recherché par les Etats-Unis se trouvait à bord de l'avion du président bolivien aurait conduit la France, le Portugal et l'Espagne à fermer leur espace aérien. Evo Morales est du coup toujours coincé en Autriche. » Espionnage : les États-Unis laissent passer l'orage avec l'Europe

L'affaire Snowdenn'en finit pas de faire des remous. Cette nuit, l'avion du président bolivien Evo Morales a été contraint d'atterrir en Autriche après que le Portugal, l'Italie et la France lui ont soudainement interdit le survol de leurs territoires. Une rumeur selon laquelle Edward Snowden était à bord de l'appareil aurait provoqué l'incident diplomatique.

Evo Morales revenait d'une réunion des pays producteurs de gaz naturels organisée à Moscou. D'après le plan de vol initial, l'avion devait faire une escale technique au Portugal pour se ravitailler en kérozène. «Mais Lisbonne nous a communiqué inexplicablement qu'il annulait l'au...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jjd47 le mercredi 3 juil 2013 à 11:42

    Je ne savais pas qu'avec Hollande, nous serions devenus les larbins des Américains.