Snowden se trouve toujours en zone de transit à l'aéroport de Moscou

le
0
Snowden se trouve toujours en zone de transit à l'aéroport de Moscou
Snowden se trouve toujours en zone de transit à l'aéroport de Moscou

Le chef de l'Etat russe a levé ce mardi le mystère autour d'Edward Snowden, l'ex-consultant de la NSA recherché par les Etats-Unis. Selon Vladimir Poutine, celui qui a révélé le scandale mondial d'espionnage américain se trouvait toujours en zone de transit à l'aéroport de Moscou, tout en assurant que la Russie n'y était pour rien et rejetant les accusations de Washington.

«M. Snowden est effectivement arrivé à Moscou», a déclaré Poutine au cours d'une conférence de presse à Turku en Finlande, ajoutant aussitôt que cette venue était pour les Russes «totalement inattendue». «Il est arrivé en tant que passager en transit et en tant que tel, il n'a pas besoin de visa ni d'autres documents», a-t-il poursuivi. «Il ne traverse pas la frontière, c'est pourquoi il n'a pas besoin de visa», a-t-il renchéri.

Mieux, «Snowden pourrait rester en permanence en Russie à cause de l'annulation de son passeport et du harcèlement des pays intermédiaires» américain, a déclaré WikiLeaks sur son compte Twitter. L'organisation de Julian Assange fournit une aide juridique à l'ancien consultant et paie ses voyages.

Cancelling Snowden's passport and bullying intermediary countries may keep Snowden permanently in Russia. Not the brightest bunch at State.? WikiLeaks (@wikileaks) June 25, 2013

Poutine : «Les accusations à l'encontre de la Russie sont du délire et des sornettes»

Le président russe a par ailleurs rejeté vigoureusement les accusations de Washington à l'encontre de Moscou. Le secrétaire d'Etat John Kerry avait jugé lundi «très décevant» et «profondément troublant» le fait que Snowden a pu voyager sans être inquiété entre Hong Kong et Moscou. Washington avait aussi exhorté la Russie à «étudier toutes les options à sa disposition pour (l')expulser vers les Etats-Unis».

«Toutes les accusations à l'encontre de la Russie sont du délire et des sornettes», a lancé Poutine. Il a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant