Snowden : la Bolivie, le Nicaragua et le Venezuela lui accordent l'asile

le
0
Snowden : la Bolivie, le Nicaragua et le Venezuela lui accordent l'asile
Snowden : la Bolivie, le Nicaragua et le Venezuela lui accordent l'asile

C'est au tour du président bolivien, Evo Morales, d'offrir l'asile politique à l'ex-consultant américain de la NSA, Edward Snowden, si celui-ci le lui demandait. «En signe de protestation, je voudrais dire aux Européens et aux Américains du nord : maintenant, nous allons accorder l'asile si cet Américain persécuté par ses compatriotes nous le demande. Nous n'avons pas peur», a assuré samedi le chef de l'État bolivien. Evo Morales a précisé qu'il était disposé à accorder l'asile «pour des raisons humanitaires aux personnes persécutées politiquement pour avoir dénoncé l'espionnage pratiqué par les Etats-Unis».

Le Venezuala et le Nicaragua également disposés à accueillir Snowden

Vendredi, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et le président du Nicaragua, Daniel Ortega, avaient déjà affirmé qu'ils étaient disposés à accorder l'asile à Edward Snowden. Daniel Ortega a confirmé par ailleurs avoir reçu une demande de Snowden à l'ambassade du Nicaragua à Moscou.

Ces annonces des trois chefs d'État interviennent au moment où Snowden, bloqué depuis treize jours dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, voit sa situation s'enliser. Vendredi, WikiLeaks a annoncé sur son compte Twitter qu'Edward Snowden, qui avait précédemment adressé des demandes à 21 Etats, «a demandé l'asile auprès de six autres pays». Le site fondé par Julian Assange s'est refusé à divulguer pour le moment le nom des capitales sollicitées, «de crainte d'une tentative d'ingérence de la part des États-Unis».

La France et l'Italie ont fait savoir jeudi qu'elles ne l'accueilleraient pas, emboîtant ainsi le pas à l'Allemagne, au Brésil, à la Norvège, l'Inde, la Pologne, l'Islande, l'Autriche, la Finlande, aux Pays-Bas et à l'Espagne. De son côté, la diplomatie russe a botté en touche, refusant de commenter davantage une affaire de plus en plus embarrassante.

VIDEO. Le Venezuela offre «l'asile ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant