Snowden jette un grand froid entre Moscou et Washington

le
0
INFOGRAPHIE - L'asile accordé par la Russie au «lanceur d'alerte» américain met en péril un sommet Obama-Poutine en septembre.

Le tête-à-tête Obama-Poutine, en amont du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, les 5 et 6 septembre prochain, était quasiment une affaire entendue. Depuis que le Kremlin a, jeudi, accordé l'asile pour un an au déserteur de la NSA Edward Snowden, rien ne va plus entre les chefs d'État des «deux grands» de jadis.

Depuis l'arrivée de Snowden le 23 juin en provenance de Hongkong, l'Administration Obama pressait son homologue russe de lui «retourner» l'encombrant fugitif, faute de traité d'extradition en bonne et due forme. Le FBI et le FSB (les services de renseignements des deux pays) négociaient âprement, tandis que le ministre américain de la Justice, Eric Holder, assurait à ses interlocuteurs que Snowden serait placé sous le paravent protecteur de la justice de son pays.

Après des semaines de joutes heurtées en coulisses,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant