Snowden: Caracas et La Paz narguent Obama

le
0
Le Venezuela et la Bolivie, mais aussi le Nicaragua, se proposent d'accueillir l'ex-agent de la NSA bloqué à l'aéroport de Moscou.

Trois pays latino-américains, connus pour leurs relations conflictuelles avec les États-Unis, se sont emparés de l'affaire Snowden pour l'agiter comme un chiffon rouge face à Washington. En l'espace de trois jours, le Venezuela, le Nicaragua et la Bolivie viennent d'offrir publiquement l'asile à l'ex-consultant de l'Agence de la sécurité nationale (NSA) Edward Snowden, auteur des révélations sur le programme américain de surveillance des communications mondiales.

Âgé de 30 ans, le jeune homme, qui reste invisible, se trouverait dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, où il est bloqué depuis quinze jours. Une vingtaine de pays lui ont déjà refusé l'asile. Vendredi, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, s'est dit prêt à offrir «l'asile humanitaire au jeune Snowden pour le protéger de la persécution de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant