SNCM : Veolia prêt à vendre sa part pour un euro symbolique

le
20
SNCM : Veolia prêt à vendre sa part pour un euro symbolique
SNCM : Veolia prêt à vendre sa part pour un euro symbolique

Plus personne ne veut de la SNCM. Les Corses, asphyxiés par le blocage du fret et des passagers, veulent en finir avec les grèves à répétition de la compagnie qui empêche la desserte touristique en pleine saison. Veolia Environnement, actionnaire de la société en grande difficulté, confirme ce jeudi vouloir vendre ses parts pour un euro symbolique. Et le PDG de Veolia d'assurer sur BFM Business que l'autre actionnaire, Transdev, souhaite en faire de même. D'ailleurs, «la perte des plus 100 millions d'euros d'encours» possédés par Veolia dans la SNCM est «budgétée dans les comptes». L'Etat, quant à lui, espère pouvoir acter un redressement judiciaire d'ici la fin de l'année 2014 pour éviter de devoir payer les dettes de la compagnie.

«C'est la seule solution pour effacer les amendes de Bruxelles», défend sur la chaîne économique le patron de Veolia, Antoine Frérot. Mais, regrette-t-il, «les syndicats rejettent toujours cette solution». Ces derniers se dirigeaient toutefois vers une reprise du travail ce jeudi matin, après seize jours de grève. Ils ont en effet été rassurés mercredi soir par un accord avec les actionnaires permettant d'écarter le redressement judiciaire pour une période de quatre mois. A la suite de cet accord, le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier a estimé que les conditions d'une sortie de crise «semblaient réunies».

VIDEO. Frérot (PDG Veolia) défend la solution d'un redressement judiciaire

«Nous sommes en capacité de proposer une reprise du travail», a ainsi déclaré mercredi le secrétaire général de la CGT de la SNCM, Jean-François Simmarano, à l'issue du troisième jour de discussions conduites par le médiateur du gouvernement Gilles Bélier. Mais des assemblées de salariés doivent encore se tenir jeudi pour confirmer ou non cette reprise.

Les socioprofessionnels corses reçus à Matignon

En parallèle, les commerçants corses et professionnels du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le jeudi 10 juil 2014 à 12:21

    Et encore une fois en baisse le fro.c, quel bande de Bouffo.ns ces socialos!

  • PHMAUVE le jeudi 10 juil 2014 à 12:10

    Pour deux € j'achète, à 13,11914 Francs cela reste une bonne affaire. Il faut s'adresser où pour conclure la vente ?

  • m1234592 le jeudi 10 juil 2014 à 12:04

    Qd le goebbels du gouvernement cause à l'Assemblée Nat. ça produit un effet ...INTERDICTION au gouvernement de dépenser un euro pour cette affaire pourrie par les syndicats.Rappelez-vous : les salaires mirifiques des dockers de Marseille pour 3h de travail.Au fait il n'y a même plus 3h de travail pour les dockers de Marseille en dehors de la liaison avec la Corse.

  • Cambio17 le jeudi 10 juil 2014 à 11:23

    Combien de dettes cumulés depuis 20 ans ?

  • nebraska le jeudi 10 juil 2014 à 11:22

    De plus je serais curieux de savoir si la SNCM a versée des dividendes ces 10 dernières années en sachant qu'elle a toujours été dans la panade.

  • nebraska le jeudi 10 juil 2014 à 11:21

    Les salariés possèdent 9% de la SNCM. Demandons leur d'assumer ce fait et qu'ils remboursent les 440 millions d'aides indument perçues. Pour une fois Bruxelles a parfaitement raison concernant cette "dette".

  • fquiroga le jeudi 10 juil 2014 à 11:17

    Même à 1€ il aura du mal à s'en débarrasser. Personne ne veut avoir dans ses effectifs des jusqu'auboutistes de la grève....

  • zzzle le jeudi 10 juil 2014 à 11:14

    Allez voir combien de centaines de millions € /an a couté et coute encore aux contribuables la fermeture de SEAFRANCE , meme cas de figure pour la SNCM.

  • M4426670 le jeudi 10 juil 2014 à 10:59

    Des "salariés" qui travaillent 5 mois par an mettent empechent les corses et des marseillais de travailler! Il aura fallu une semaine pour que M. Walls leur donne satisfaction sur le dos qu contribuables et d'autres qui veulent, simplement, travailler. Mais, ce mot, les grévistes ne connaissent pas sa signification!

  • M4426670 le jeudi 10 juil 2014 à 10:57

    Il y a longtemps que n'importe quelle autre société aurait déposé le bilan. Mais là, comme c'est le contribuable qui paie, tout va bien......