SNCM: six mois de descente aux enfers

le
0
Depuis le printemps, la compagnie marseillaise de transport maritime a subi une incroyable série d'événements affaiblissant irrémédiablement l'entreprise.

Premier coup dur: l'annonce dès l'automne 2012 d'une réduction drastique du périmètre de la délégation de service public (DSP) accordée par la Collectivité territoriale de la Corse. Le montant global sera amputé de 40 %, soit 3 millions par mois pour la SNCM qui a obtenu la totalité de la nouvelle DSP qui débutera le 1er janvier prochain. Le second coup, de massue cette fois-ci, est asséné par Bruxelles. En mai 2013, la Direction de la concurrence juge que la délégation de service public en vigueur depuis 2006 n'est pas conforme et exige que la SNCM rembourse 220 millions d'euros à la Collectivité territoriale de Corse. Une vraie catastrophe! La SNCM ne dispose d'aucune réserve et se retrouve dans l'incapacité d'effectuer ce remboursement. À partir du 1er juillet, s'appuyant sur la décision de Bruxelles, la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant