SNCM : les syndicats suspendent la grève

le
3
SNCM : les syndicats suspendent la grève
SNCM : les syndicats suspendent la grève

Les syndicats de la SNCM ont suspendu mardi le mouvement de grève, entamé mercredi dernier, après avoir obtenu des garanties de l'actionnaire principal Transdev sur l'avenir de la compagnie maritime marseillaise selon la CFE-CGC. «Le groupe Transdev a garanti par courrier à l'Etat qu'il n'enclencherait aucune procédure collective devant le tribunal de commerce», a indiqué à l'AFP Pierre Maupoint de Vandeul, délégué CFE-CGC des officiers, à l'issue d'une assemblée générale commune des organisations syndicales.

Après un conflit de près de dix jours début janvier, la CGT (majoritaire), le SAMMM (Syndicat autonome des marins de la marine marchande), la CFDT, FO et, pour l'encadrement, la CFE-CGC avaient décidé de lancer un nouveau mouvement de grève face aux «menaces graves et imminentes» pesant sur l'opérateur historique des lignes Corse-continent.

Le plan de redressement retardé

Au fil des conseils de surveillance, Transdev (66%), filiale de la Caisse des dépôts (CDC) et de Veolia Environnement, a affiché son hostilité croissante vis-à-vis du plan de redressement de la société, qu'il estime «fragile». Le PDG de Veolia Environnement, Antoine Frérot, a même défendu le recours «la protection du tribunal» de commerce pour la SNCM.

La SNCM, soumise à une double condamnation de Bruxelles à rembourser 440 millions d'euros d'aides publiques, est engagée dans un plan de redressement qui prévoit un renouvellement de la flotte, une augmentation du temps de travail et une réduction d'effectifs à hauteur de 500 postes (sur 2600), le tout pour obtenir une meilleure productivité et remettre l'entreprise à flot.

Avec sa lettre, «le PDG de Transdev Jean-Marc Janaillac prend une décision contraire aux déclarations de M. Antoine Frérot», s'est félicité mardi M. Maupoint de Vandeul. «L'Etat reprend la main et fixe un calendrier précis dans un cadre sécurisé», a-t-il ajouté. «On écarte le pire et les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • roux1238 le mardi 1 avr 2014 à 16:24

    censeur toi pas connaitre CORSICA, toi connaitre que sncm eux toujours gréve, GROSS KAKA

  • dcabon le mardi 1 avr 2014 à 15:56

    Un seul mot pour qualifier l'attitude des """"syndicats"""" de la SNCM : mafieux !Je vais en Corse cet été. Je suis fier de ne pas assurer "l'avenir" de cette société de m.erde, mais de passer par Corsica Ferries. Et encore, il faudra payer les indemnités de chômage de ces feignants lorsque la SNCM sera mise en liquidation judiciaire. J'aurai alors un seul autre mot : Enfin !

  • snicolay le mardi 1 avr 2014 à 15:54

    Il faut liquider cette entreprise. C'est la seule solution. Et indépendance pour la Corse. Ca fera des économies