SNCM: fin des blocages, la CGT prête à reprendre le travail

le
0
SNCM: fin des blocages, la CGT prête à reprendre le travail
SNCM: fin des blocages, la CGT prête à reprendre le travail

Mercredi soir, la CGT-Marins de la SNCM (Société nationale Corse Méditerranée) a annoncé qu'elle allait proposer une reprise du travail lors d'une assemblée générale qui aura lieu ce jeudi matin. D'ores et déjà, dès ce mercredi soir elle a levé le blocage à Marseille (Bouches-du-Rhône) depuis le 1er juillet, du Kalliste, navire de la société la Méridionale.

Un moratoire de quatre mois. Les syndicats de la SNCM ont déclaré avoir obtenu un moratoire de quatre mois excluant dans l'immédiat un redressement judiciaire pour la compagnie maritime en difficulté. De plus la trésorerie de la compagnie maritime est, elle, assurée jusqu'à la fin de l'année, grâce aux 60 millions d'euros de prime d'assurance du navire avarié Napoléon Bonaparte, que les actionnaires voulaient initialement garder sous séquestre pour financer un nouveau plan social, ont précisé les syndicats.

«Nous sommes en capacité de proposer une reprise du travail», a ainsi déclaré le secrétaire général de la CGT de la SNCM, Jean-François Simmarano, à l'issue de nouvelles discussions à la préfecture de Marseille, sous l'égide d'un médiateur et réunissant organisations syndicales, représentants de l'Etat et de l'actionnaire principal Transdev. L'élu CGT a toutefois dénoncé l'attitude du gouvernement, estimant que le Premier ministre, Manuel Valls, avait tenté de «torpiller» la négociation.

Le texte, négocié lors des discussions en préfecture, doit désormais être «présenté aux salariés», a ajouté Pierre Maupoint de Vandeul, délégué CFE-CGC des officiers. Lui aussi a dit son amertume et envoyé quelques flèches au gouvernement. «Valls a jeté de l'huile sur le feu», a-t-il regretté.

Vers une levée des blocages. La CGT-Marins de la SNCM a annoncé qu'elle allait débloquer «dès ce soir» (mercredi) le Kalliste, navire de la compagnie concurrente La Méridionale, que les marins grévistes bloquaient depuis le 1er juillet dans le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant