SNCF : Pepy joue la carte de la transparence

le
0
Le PDG de la SNCF, qui a déclaré dès samedi son entreprise « responsable » dans l'accident de Brétigny-sur-Orge, joue un rôle clef dans la communication et la gestion de crise de l'opérateur ferroviaire.

Le dramatique accident de Brétigny-sur-Orge, vendredi dernier, est à la fois le plus grave connu à la SNCF depuis celui de la gare de Lyon en 1988 et la crise la plus terrible qu'ait traversé Guillaume Pepy en tant que PDG de l'entreprise ferroviaire, où il est entré en 1988 pour en prendre la tête 20 ans plus tard.

Depuis vendredi, les capacités de gestion de crise de l'entreprise et de son patron sont mises à l'épreuve. Mais en la matière, la SNCF est rodée. Intempéries, grèves surprise comme à Saint-Lazare en 2009, incidents techniques et actes de malveillance... à des degrés divers, les incidents sont légion sur le rail français.

Cette fois bien sûr, les dispositifs ont pris une ampleur exceptionnelle. Guillaume Pepy et ses plus proches col...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant