SNCF : les écarts de prix seront plus élevés

le
0
L'État l'autorise à davantage moduler ses tarifs selon les horaires.

La différence de prix d'un billet de train entre les périodes de pointe et les périodes creuses pourrait s'accentuer. Un décret paru au Journal officiel le 31 juillet, passé inaperçu jusqu'à ce week-end, ouvre la voie à une possible augmentation de la tarification sur les grandes lignes... et à des baisses plus fortes à d'autres moments.

Ce décret autorise une modification du cahier des charges de l'entreprise pu­blique, appliqué depuis 1974, afin «d'adapter l'encadrement des tarifs de la SNCF à la faveur de l'ouverture progressive à la concurrence du marché ferroviaire prévue par la réglementation européenne». Une façon de lui permettre de faire face à cette nouvelle donne tout en préservant sa rentabilité. La SNCF assure qu'il ne s'agit pas d'une véritable libéralisation, l'État continuant d'encadrer les tarifs sur les grandes distances.

LIRE AUSSI :

» La SNCF devrait être autorisée à augmenter ses tarifs

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant