SNCF : les cinq idées choc en projet pour rentabiliser les lignes TGV

le
33
SNCF : les cinq idées choc en projet pour rentabiliser les lignes TGV
SNCF : les cinq idées choc en projet pour rentabiliser les lignes TGV

Augmentation des prix, durcissement des conditions de remboursement, suppression du wagon-bar sur certaines liaisons...les équipes de la direction marketing de la SNCF ne manquent pas d'idées pour lutter contre l'effondrement de la rentabilité des lignes TGV dont la marge opérationnelle aurait été divisée par deux entre 2008 et 2013.

Dans un document interne dévoilé ce samedi par le site Economiematin.fr, on découvre le détail des mesures envisagées pour redresser la barre. Et pour certaines, elles ne devraient pas manquer de faire hurler les clients de la SNCF même si l'entreprise a pris soin le jour même de préciser qu'il ne s'agit à ce stade que de simples «hypothèses de travail» qui ne sont «absolument pas validées».

Une hausse généralisée de 8 euros par billet en première

Premiers voyageurs ciblés, les clients de première classe qui pourraient payer plus cher la réservation de leur billet. Le document interne de la direction marketing évoque une «augmentation de 12 euros du tarif Pro 1ère occasionnel et de 6 euros du tarif Pro fréquence» sur les trajets comme Paris-Lyon, Paris-Marseille Paris-Strasbourg ou Paris-Lille. Le «gain net» espéré atteint 10 millions d'euros par an et même 15 millions d'euros dans le scénario d'une hausse généralisée de 8 euros par billet. Mieux, le document avance l'idée de ne proposer (sauf sur Paris-Lille) que des billets avec la restauration incluse. Les voyageurs qui n'ont pas de petit creux en seraient pour leur frais car ils auraient déjà payé leur plateau-repas comme à bord des avions.

L'échange de billet donnerait lieu à une taxe de 15 euros

Quant à la clientèle loisirs, le projet consisterait ni plus ni moins qu'à rendre impossible le remboursement des billets sept jours avant le départ. En cas d'échange de billet, il faudrait s'acquitter de 15 euros. Et les billets ne seraient plus ni échangeables, ni remboursables à partir de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • launor le lundi 27 oct 2014 à 16:36

    le covoiturage c'est très bien : 15 euros pour Paris-Lille sans réserver 2 mois à l'avance et le conducteur rentre dans ses frais marginaux de voyage (essence et péage) avec 3 passagers.

  • M4760237 le dimanche 26 oct 2014 à 12:47

    Une idée choc à la SNCF, ça fait boum.

  • alain..c le dimanche 26 oct 2014 à 10:59

    limiter billets gratuits à l'agent son épouse et ses enfants jusqu'a 18 ans. et mettre des bus pour de liaisons de moins de 100km . lutter contre la fraude.

  • pier4564 le dimanche 26 oct 2014 à 10:52

    suppression des billets gratuits avant toute augmentation!

  • M4199327 le dimanche 26 oct 2014 à 10:07

    Augmentation des prix des billets ? Exactement le contraire de ce qu'il faut faire!Tant mieux; la SNCF s'écroulera !Vive le covoiturage qui bouffe les parts de la SNCF à très grande vitesse:- Paris / Lille: 15 euros en covoiturage- Paris / Le Mans: 12 euros en covoiturageFaites votre choix ;), moi j'ai essayé et j'en suis convaincu!

  • fbordach le dimanche 26 oct 2014 à 09:52

    Ils envisageraient meme d'être a l'heure...

  • M6695204 le dimanche 26 oct 2014 à 09:11

    A quand les cheminots payants leur billet de voyage.Vivement la RÉVOLUTION.Un fonctionnaire cotisant pour QUATRE RETRAITE.Ces lignes TGV étant très fréquenté par les élus aucun ne s'opposeraaux augmentations de tarif puisqu'ils ne payent pas leur billet

  • 66Route le dimanche 26 oct 2014 à 08:42

    Les députés peuvent se déplacer gratuitement en train en première classe sur le réseau SNCF.

  • 66Route le dimanche 26 oct 2014 à 08:38

    Des billets de train achetés quelques euros à peine, voire gratuits, pour l'employé de la SNCF et une partie de sa famille : ces "facilités de circulation" sont pointées du doigt par la Cour des comptes, qui révèle mardi son rapport sur la réduction des déficits.

  • Bchemena le dimanche 26 oct 2014 à 08:34

    1-bosser 2-se mettre au travail 3-arreter de faire greve tout le temps 4-travailler 5-se mettre au boulot