SNCF : la CGT cheminots menace de reconduire la grève

le
38
SNCF : la CGT cheminots menace de reconduire la grève
SNCF : la CGT cheminots menace de reconduire la grève

La SNCF prévoit d'«importantes perturbations», mercredi, en raison de la grève de 24 heures reconductible organisée par quatre syndicats de cheminots : on s'attend à un TGV sur deux ou trois sur les grandes lignes, un TER sur trois ou encore un Transilien sur trois en Ile-de-France. Mais la CGT menace de poursuivre le mouvement si le gouvernement maintient en l'état son projet de réforme ferroviaire.

«Soit le gouvernement crée les conditions pour modifier la loi avant la semaine prochaine, pour intégrer nos revendications, soit le gouvernement passe le texte en l'état, ce qui signifie un passage en force. La lecture que vont en faire les cheminots va être dramatique.  Les cheminots ne reprendront pas le travail s'ils n'ont pas des gages écrits du gouvernement pour une autre réforme», a lancé Gilbert Garel, secrétaire général de la CGT cheminots sur France Info.

Ce projet de réforme ferroviaire, qui sera examiné à partir du 17 juin à l'Assemblée nationale, a pour objectif de stabiliser la dette du secteur ferroviaire et de préparer l'ouverture totale à la concurrence. En outre, ce texte prévoit de réorganiser avec la réunification de la SNCF et Réseau ferré de France (RFF) qui gère le réseau.

Un projet qui ne satisfait pas les syndicats

Le Front de gauche a d'ores et déjà exclu de voter ce texte en l'état, «car il ne crée pas le grand service public unifié» selon André Chassaigne, chef de file du parti à l'Assemblée nationale.

Pour les syndicats, ce texte ne règle en rien le problème de l'endettement et ne va pas assez loin dans la réunification des deux entreprises, séparées depuis 1997. Les revendications des cheminots portent aussi sur « la réhumanisation des gares et des trains », ainsi que « des conditions sociales de vie et de travail de haut niveau ».

A leur demande, la CGT-Cheminots, SUD-Rail et l'Unsa doivent être reçus le 12 juin au ministère pour discuter du projet de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psdi le mercredi 11 juin 2014 à 15:11

    @th.k : La priorité c'est de remettre le PRIVE au travail. Tu comprends, cela nous coute des dizaines de milliards. Si on compte le Nbre d'heures EN MOYENNE, pas sur que c'est celui qu'on croit qui gagnerait?.

  • th.k le mercredi 11 juin 2014 à 13:35

    quand va t'on mettre un bon coup de pied dans cette fourmilière de fainéant et les mettre au niveau des travailleurs du privé ? les gouvernements successifs n'ont jamais osés remuer ce tas de mer.. qui pollue la vie de tous, mais c'est vrai, j'oubliais, nos illustres ne se déplacent pas en train...

  • perkele le mercredi 11 juin 2014 à 11:14

    les vacances et le beau temps arrivent, ça doit jouer dans le calendrier des syndicalistes pour choisir le moment des grèves, ils ont des fourmis dans les jambes

  • pichou59 le mercredi 11 juin 2014 à 08:41

    le front de gauche ayant fait un très bon score aux dernières élections!!, la seule ar me qui leur reste, c'est la cgt avec la grèce

  • Spartaku le mercredi 11 juin 2014 à 06:15

    pas d'inquiétude , depuis la réforme sur le "service minimum" instaurée par le vrai patron de Pygmalion je veux parler et vous l'aurez reconnu de l'excellentissime Sarkozy : les grèves, personne ne s'en rend compte .. Mouarff !!

  • M3182284 le mardi 10 juin 2014 à 23:59

    à la potence les grévistes, remplacez les par des chômeurs qui cherchent vraiment du travail

  • fbordach le mardi 10 juin 2014 à 22:50

    Ils nous font ch... les rentiers de la SNCF, ils se croient encore en 1947!

  • ppetitj le mardi 10 juin 2014 à 19:14

    Une bonne privatisation et plus de problème CGTistes...(Comment Glander Tranquille)...

  • jean4178 le mardi 10 juin 2014 à 18:33

    heureusement j'ai pas encore réservé pour les vacances et ne disposant pas de véhicule, je suis donc à la merci de la sncf... dommage pour les hôtels et restaurants c'est clair que ça va relancer l'économie...

  • lorant21 le mardi 10 juin 2014 à 17:22

    quant au bac, il faut être fou pour compter sur les trains un jour debac!! de l'inconscience pure!