SNCF Grand Est : "Qui a pu pondre des horaires pareils !"

le , mis à jour le
1
Un TGV quitte la gare de Strasbourg. « Prohibitif » pour beaucoup de travailleurs, le train à grande vitesse applique de surcroît des horaires « fantaisistes ».
Un TGV quitte la gare de Strasbourg. « Prohibitif » pour beaucoup de travailleurs, le train à grande vitesse applique de surcroît des horaires « fantaisistes ».

Paradoxe : l'Alsace et la Lorraine (de même que la Champagne-Ardenne) ne font désormais plus qu'une, mais les liaisons ferroviaires entre les principales villes de la nouvelle région Grand Est ne cessent de diminuer et de se compliquer. « À l'heure de la grande région, Metz n'a jamais semblé aussi loin de Strasbourg », se désespère Pascal Debout. Cet enseignant messin doit se rendre trois fois par semaine à la faculté de droit de Strasbourg, où il enseigne l'anglais. Mais ses trajets sont de plus en plus compliqués. « Nous avons moins de trains et moins de liaisons directes depuis la mise en place d'un nouveau cadencement », déplore-t-il. « Pour un salarié qui, comme moi, travaille à des heures standard, soit 9 heures-17 heures, la situation est simple : il n'y a qu'un seul train le matin (6 h 34, arrivée 8 h 10) et deux le soir pour le retour (17 h 50, arrivée 19 h 15 ; 19 h 20, arrivée 21 heures avec un changement à Saverne). Avant la nouvelle grille horaire, nous avions deux trains le matin et trois le soir, tous directs. Le train de 7 h 47 a été maintenu, mais il nous fait désormais arriver à Strasbourg à 9 h 50, au lieu de 9 h 10 auparavant, soit plus de deux heures de trajet avec un changement à Sarrebourg. Idem pour le retour : là où nous avions trois liaisons directes, une seule a été maintenue, le deuxième train comportant lui aussi un changement très pénalisant, niveau horaire. »

Pascal Debout en est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 9 mois

    La première préoccupation, qu'elle syndicale ou de la direction, ce sont les salariés ! Les clients, pardon les usagers, qui le sont de plus en plus, ils n'en ont rien à ci.rer.. qu'on se le dise... Pour aller su sud de la France à Lorraine tgv il faut passer par.... Marne la Vallée... Probablement que Mickey paye cher afin que personne n'aille au parc d'Amnéville...