SNCF, Air France, intermittents : vague de mouvements sociaux en France

le
6
SNCF, Air France, intermittents : vague de mouvements sociaux en France
SNCF, Air France, intermittents : vague de mouvements sociaux en France

En ce mois de juin, les mouvements de grève fleurissent. Une fronde sociale qui laisse présager une rentrée agitée pour François Hollande et le gouvernement de Manuel Valls. Pour l'heure, c'est l'ensemble des Français qui rencontrent des perturbations, lesquelles pourraient se prolonger dans les semaines à venir. Petit récapitulatif pour s'y retrouver. 

Notre question du jour : faut-il limiter le droit de grève ?

SNCF : ça se prolonge. La CGT et SUD-Rail, rejoints par FO et First, ont entamé samedi une quatrième journée de grève consécutive. Dans un entretien exclusif dans nos colonnes, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon en a appelé à François Hollande pour ouvrir «de vraies négociations» dans le conflit, estimant qu'on peut «trouver une sortie de crise ce week-end».

De son côté, l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc) a répliqué vendredi en appelant à la «grève des billets» dès lundi, premier jour du baccalauréat. Un examen qui risque d'être perturbé par le mouvement.

VIDEO. Grève des cheminots : les usagers en ont «ras-le-bol»

VIDEO. SNCF : la journée du bac de lundi menacée par la grève, selon Frédéric Cuvillier

Air France : une grève qui s'annonce «très suivie» dimanche. Une grève des agents de piste d'Air France à l'aéroport de Roissy devrait entraîner dimanche 15 juin des retards mais pas d'annulations de vols, selon la compagnie. L'appel a été lancé par la section FO de l'aéroport, rejointe par SUD-Aérien et CAT Air France, pour protester contre la «dégradation des conditions de travail des salariés du HUB».

Selon FO, la grève sera «majoritairement suivie et aura donc un impact significatif sur la ponctualité et la sécurité». Le syndicat affirme que «400 salariés sur 555» ont fait part de leur intention de cesser le travail. Néanmoins, «Air France prévoit d'assurer l'ensemble de ses vols (long-courriers et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • roulio86 le dimanche 15 juin 2014 à 22:32

    Les contribuables dans la rue et faisons la grève des impôts trop élevés......ne plus payer ses impôts à ce gouvernement de voleurs et de inca-pables...

  • olyve54 le samedi 14 juin 2014 à 22:39

    ouai en gros, toujours les mêmes privilégiés et les mêmes agitateurs....en même temps ils auraient bien tort de s en priver, vu le courage de nos politiques

  • M8252219 le samedi 14 juin 2014 à 16:24

    Ils n'y a que ceux qui ne risque rien,qui sont bien payés, qui auront une bonne retraite avant 55 ans qui actuellement sont dans la rue: une poignée de nostalgique du communisme type URSS prêts à couler la France.

  • mark92 le samedi 14 juin 2014 à 13:47

    Un spectacle annulé que pour des nantis, c'est pas grave. Un train annulé par quelques irresponsables en "décharge syndical" c'est plus génant pour l'emploi et le tourisme. Mettre un terme à tous les régimes spéciaux.. Tous les Français à la même enseigne.

  • jbellet le samedi 14 juin 2014 à 13:28

    y en a marre de ces privilégiés qui prennent les français en otage, quand va t'on faire cesser ce scandale! je ne veux plus payer par ces nantis et bran.leurs

  • M4426670 le samedi 14 juin 2014 à 13:14

    Et bientôt les contribuables!