SNCF : acheter son billet de train à crédit, c'est possible

le
2
SNCF : acheter son billet de train à crédit, c'est possible
SNCF : acheter son billet de train à crédit, c'est possible

Personne ne le sait. Mais le billet de train acheté à crédit fête ses 1 an. Cette petite révolution commerciale, passée inaperçue chez les syndicats et les associations d'usagers, a pourtant séduit les clients de la SNCF. Depuis fin 2014, la compagnie propose de payer ses billets de train en trois fois, moyennant des frais de 1,45 % (voir infographie). Bref, un véritable crédit à la consommation comme il en existe pour acheter sa voiture, un téléviseur ou sa cuisine. « Dans le monde du transport, c'est une première, assure Fabrice Toledano, directeur marketing d'iDTGV. C'est une véritable innovation. »

Cette facilité de paiement concerne uniquement les billets commercialisés par iDTGV, filiale de la SNCF vendant des billets exclusivement par Internet et pour des destinations touristiques de bord de mer ou de montagne comme La Rochelle et Chambéry. « Mais la vente de billets à crédit intéresse aussi les autres trains de la SNCF, reconnaît Fabrice Toledano. Notre filiale est une boîte à idées. Nous expérimentons des innovations qui potentiellement peuvent être reprises pour l'ensemble du groupe. »

236 € dépensés en moyenne

Cette facilité de paiement s'adresse aux clients qui achètent entre 150 € et 860 € de billets en une seule fois au moins cinq jours avant le départ. « En un an, 7 % des clients éligibles ont acheté leurs billets à crédit, détaille Fabrice Toledano. C'est deux points de plus que nos prévisions. Surtout, sans ce crédit, 27 % de ces clients n'auraient pas pris le train. » Résultat, si majoritairement les billets iDTGV sont achetés par les catégories socioprofessionnelles les plus favorisées (CSP +), le billet à crédit a eu tendance à démocratiser le TGV. « Cette option nous permet de toucher une nouvelle clientèle, poursuit le responsable marketing. D'autant qu'elle est facile d'utilisation. La réponse à la demande de crédit est immédiate. Et dans 83 % des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.