Smartphones: Samsung conforte sa place de numéro 1 mondial, Apple recule

le
0
Smartphones: Samsung conforte sa place de numéro 1 mondial, Apple recule
Smartphones: Samsung conforte sa place de numéro 1 mondial, Apple recule

Le groupe sud-coréen Samsung a conforté sa place de numéro un mondial des smartphones au troisième trimestre alors que la part de marché de l'américain Apple a reculé, ont estimé mardi deux cabinets de recherche.Le marché mondial des smartphones a progressé de 38,8% au troisième trimestre avec 258,4 millions d'unités écoulées, un record, selon IDC qui, sur la base de cette forte croissance et des sorties de nouveaux modèles par plusieurs fabricants, juge que la barre du milliard d'unités vendues sera dépassée pour la première fois cette année.Samsung s'est adjugé selon lui 31,4% du marché au troisième trimestre contre 31% un an plus tôt, avec 81,2 millions d'unités (+40,5%) soit "davantage que les quatre fabricants suivants réunis", relève le cabinet.Samsung ne rend pas public le niveau de ses ventes. Un autre cabinet, Strategy Analytics, l'estime encore un cran au-dessus, à 88,4 millions d'unités soit 55% de croissance sur un an et 35,2% de part de marché, contre 32,9% un an auparavant.IDC souligne que les modèles haut de gamme du sud-coréen (Galaxy S4, 3 et Note 3) "ont retenu la part du lion des attentions", mais qu'au final c'est grâce à sa large gamme d'appareils plus bas de gamme que les ventes ont atteint "un nouveau record".Apple, qui a lancé en fin de trimestre deux nouveaux modèles d?aphone, conserve sa place de numéro deux mais la croissance de ses ventes (+26% à 33,8 millions d'unités) est bien inférieure à celle de l'ensemble du marché. En conséquence, sa part est tombée en un an de 14,4% à 13,1% selon IDC, et de 15,6% à 13,4% selon Strategy analyticités.Ce dernier estime cependant qu'Apple devrait regagner le terrain perdu au quatrième trimestre grâce à ses nouveaux modèles.Le groupe informatique américain a annoncé lundi un troisième recul consécutif de son bénéfice net trimestriel, alors que dans le même temps son rival sud-coréen dégageait des bénéfices ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant