Slovaquie : la gauche aux portes du pouvoir

le
0
Éclaboussée par un scandale de corruption, la majorité de centre droit semble assurée de perdre les élections qui se déroulent ce samedi.

«En prison avec les criminels!», ont-ils scandé durant des semaines autour du Parlement de Bratislava. Malgré la vague de froid sibérien de janvier et février, des dizaines de milliers de Slovaques sont descendus, à plusieurs reprises, dans les rues enneigées, pour exprimer leur «dégoût de la classe politique». À l'heure de se rendre aux urnes pour des législatives anticipées (les bureaux de vote ont ouvert ce samedi à 08h), ils se trouvent complètement désorientés: pratiquement toute l'élite politique est éclaboussée par un énorme scandale de corruption.

C'est un mystérieux dossier baptisé «Gorila» qui a détruit tout le système: constitué à partir d'écoutes téléphoniques, il révèle les relations douteuses entre le groupe financier Penta et de nombreux responsables politiques dans les années 2005-2006, sous le gouvernement de droite de Mikulas Dzurinda. Des millions de couronnes auraient été versées à tel ou tel, notamment lors de privatisations

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant