Skype, WhatsApp... sur la sellette

le , mis à jour à 06:35
4
Skype, WhatsApp... sur la sellette
Skype, WhatsApp... sur la sellette

Skype, Whatsapp, Hangouts ou encore Viber et Telegram, qui permettent de téléphoner ou d'envoyer des SMS gratuitement, ont-ils mangé leur pain blanc ? Les avantages dont bénéficient ces acteurs dits « over the top » (OTT), car ils contournent les opérateurs de téléphonie, sont menacés par un projet européen qui entend les classer comme « fournisseurs de services de communication électronique ».

 

Ces géants de l'Internet, filiales de sociétés américaines pour la plupart, seraient alors soumis aux mêmes obligations que les opérateurs classiques. Leur exception fiscale, leur liberté de ne pas fournir des services comme les appels d'urgence, de revendre vos données personnelles pourraient disparaître. Tout comme leur hostilité à coopérer avec la justice dans les affaires de terrorisme, une réalité qu'avait déjà déplorée en 2015 Jean-Jacques Urvoas, alors député et aujourd'hui ministre de la Justice.

 

Selon un mémo qui a fuité ce week-end de la Commission européenne, Bruxelles annoncera en septembre les contours de son futur Paquet Télécom. Une directive qui, cette fois, pourrait revoir à la baisse les avantages dont bénéficient les Skype et consorts par rapport aux opérateurs télécoms.

 

Rumeur confirmée

 

« La Commission travaille à une mise à jour des règles sur les télécoms et à une actualisation de la directive e-vie privée, confirme une porte-parole de la Commission européenne à Paris. Il s'agit pour nous de créer un marché unique digital. Pour cela, ajoute-t-elle, il faut apporter au consommateur de la confiance, de la sécurité et favoriser les investissements dans les futurs réseaux. »

 

Mécontentement des Européens

 

La directive s'appuiera sur une consultation d'acteurs européens dont les résultats viennent de tomber. 76 % y estiment que les directives actuelles, notamment sur le respect de la confidentialité, sont insuffisantes. C'est pourquoi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot il y a 4 mois

    Euh... Des gens en Europe ont fume un truc trop fort? Quel est le rapport entre Whatsapp Viber Line etc.. et un operateur telecom? Il faut simplement leur appliquer des regles fiscales de bon sens, i.e. payer l'impot sur les revenus generes sur le territoire / par les clients locaux, pas dans un paradis fiscal a 15,000 habitants. Pour le reste personne ne force qui que ce soit a utiliser ces apps, pas plus que Pokemon Go.

  • M140210 il y a 4 mois

    D'un coté c'est gratuit, de l'autre il faut payer entre 20 et 50 cts par sms. Qui sont les profiteurs? Et notre bienveillante commission garnie d'incapable payés à prix d'or se fera un plaisir de contenter les ...

  • M2061328 il y a 4 mois

    Mais en contrepartie le peuple aura le droit à plus de travailleurs détachés, voire un régime salarial pour les migrants - pénaliser skype un peu moins d'avantage pour ceux qui communiquent (ça doit gêner le lobby des télécom) - hier j'ai lu un article qui empêcherai les mutuelles de rembourser la totalité des non remboursements sécu, - il va falloir sortir l'argent de sa poche enfin pour ceux qui vont pouvoir, l'AME payera pour les autres

  • aiki41 il y a 4 mois

    Et cette nouvelle position de l'UE lui rapportera combien et coûtera combien aux utilisateurs ?