Sky News censure "Charlie" et Caroline Fourest

le
0
Caroline Fourest tente de montrer aux téléspectateurs de Sky News, une chaîne diffusée partout dans le monde, la une du dernier Charlie Hebdo.
Caroline Fourest tente de montrer aux téléspectateurs de Sky News, une chaîne diffusée partout dans le monde, la une du dernier Charlie Hebdo.

Pas de caricature de Mahomet à l'antenne ! En France, patrie de Voltaire et de Charlie Hebdo, c'est se coucher devant les extrémismes. Mais, dans les pays anglo-saxons, cela reste la règle, au nom d'une limite à la liberté d'expression que l'on estime légitime : celle du respect des croyances de l'autre. Elle demeure en vigueur, même si les circonstances sont exceptionnelles : des dessinateurs sont morts sous les balles de terroristes fanatiques, l'émotion est mondiale, la marche parisienne a vu défiler "le monde libre" : 47 chefs d'État et de gouvernement au coude-à-coude, dont David Cameron, pour défendre le droit de dire et de rire, nos valeurs, en somme, face à la barbarie islamiste.

Rien n'y a fait : les médias britanniques et américains ont été nombreux à ne pas diffuser les caricatures du prophète que Charlie Hebdo s'était donné pour mission de publier. Y compris la dernière en date, ce dessin de Luz qui montre un Mahomet en larmes, sous les mots "Tout est pardonné". CNN a, par exemple, donné dans un mail interne des instructions très précises concernant sa couverture de l'événement. Ainsi, les images des Parisiens brandissant les dessins "offensants" devaient être des plans éloignés : "Évitez les gros plans des dessins qui les rendraient clairement lisibles." Autre exemple, parmi tant d'autres, le New York Times a conservé sa ligne de conduite habituelle : ne pas publier d'"images intentionnellement créées...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant