Sky : Froome encore là pour longtemps

le
0
Sky : Froome encore là pour longtemps
Sky : Froome encore là pour longtemps

Vainqueur de son deuxième Tour de France à 30 ans, Chris Froome a tiré un grand coup de chapeau à son équipe Sky, et prévient déjà ses adversaires : il se voit bien courir encore huit ans.

Cinquième de l’avant-dernière étape du Tour de France, Chris Froome a galéré dans la montée de l’Alpe d’Huez, et doit une fière chandelle à ses équipiers Porte et Poels, qui l’ont aidé jusqu’au bout, alors que Nairo Quintana lui reprenait seconde après seconde. Le Britannique ne s’est pas caché dans son interview d’après-course : il a eu peur du Colombien. « C’était vraiment difficile aujourd’hui, mais à l’arrivée, c’est un sentiment et une émotion incroyables. Mes équipiers sont toujours restés avec moi, Richie Porte jusqu’à la fin. Qu’est-ce que je peux dire ? C’est un rêve d’être toujours en jaune. Je savais que j’avais 2’38 d’avance sur Quintana, mais à quelques moments, c’était difficile. Peut-être qu’il pouvait gagner… Il est jeune, il est très fort, il a une bonne mentalité pour faire la course au bon moment. Il a un très grand futur. On va encore faire le match pendant les prochaines années.

1000 mercis à la Sky

Déjà vainqueur du Tour de France en 2013 (et contraint à l’abandon en 2014 en première semaine suite à une chute), Chris Froome estime que celui de 2015 était encore plus dur à aller chercher. Il y a deux ans, il s’était en effet imposé avec 4’20 d’avance sur Quintana (contre 1’12 cette année) : « C’est différent de 2013. Cette année, chaque jour, c’était à bloc. Gagner le Tour une première fois, c'était un rêve. Ici, c'est encore un autre sentiment très fort. J'ai l'impression d'avoir tout combattu, tout vaincu. Et je n'aurais pu le faire sans une grande équipe, sans la structure Sky. Je pense aujourd'hui à tous ces petits détails qui me permettent de posséder cette avance sur Nairo Quintana », poursuit celui qui fera retentir le « God Save the Queen » dimanche sur les Champs-Elysées.

Et ce n’est pas fini…

Avec deux Tours à son palmarès à 30 ans, Chris Froome se voit encore pédaler pendant un bon moment pour enrichir son palmarès. « Les entraînements, pour moi, c'est l'aspect du vélo que j'adore. C'est l'entraînement qui me fait me réveiller tous les matins. Le vélo, je ne fais pas ça pour la gloire ou le palmarès. Ce qui me réveille tous les matins, c'est la passion du cyclisme. Pousser mon corps jusqu'à la limite. Mon objectif est de faire ça jusqu'à 36, 37 ou 38 ans, si mon corps me le permet. Je vais essayer de continuer aussi longtemps que possible ». Nairo Quintana, Thibaut Pinot ou encore Romain Bardet, de cinq ans son cadet, sont prévenus, le « Kényan blanc » n’est pas prêt à rendre son maillot jaune.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant