Ski: une première à Kitzbühel pour Marcel Hirscher

le
0
MARCEL HIRSCHER GAGNE À KITZBÛHEL DEVANT SON PUBLIC
MARCEL HIRSCHER GAGNE À KITZBÛHEL DEVANT SON PUBLIC

par Manuèle Lang

KITZBÜHEL, Autriche (Reuters) - A la plus grande joie du public autrichien, frustré la veille, Marcel Hirscher a remporté dimanche pour la première fois de sa carrière sur la mythique piste de la Streif le slalom de Kitzbühel, comptant pour la Coupe du monde masculine de ski alpin.

Grand favori de la course, l'Autrichien, tenant de la Coupe du monde et leader du classement cette saison, avait signé le troisième chrono de la première manche avant de s'imposer au final en une minute 44 secondes et 34 centièmes.

Cette victoire est la plus importante pour Hirscher qui n'avait jamais gagné dans la plus fameuse des stations autrichiennes.

Effaçant l'amertume de l'armada autrichienne, qui samedi encore avait laissé échapper la victoire dans la descente remportée par l'Italien Dominik Paris, il devient également le premier skieur de son pays à s'imposer sur le Hahnenkam depuis Klaus Kröll en 2009.

En slalom, il faut remonter à Manfred Pranger, il y a huit ans, pour retrouver un Autrichien en haut du podium.

"C'est un rêve d'enfant que je réalise aujourd'hui. Je suis incroyablement heureux", a dit Hirscher aux médias.

L'Autrichien devance désormais de 154 points son principal rival pour le gros globe de cristal, le Norvégien Axel Lund-Svindal.

PINTURAULT ET MERMILLOD-BLONDIN SOIGNENT LEUR PREMIÈRE FOIS

L'Allemand Felix Neureuther, vainqueur à Wengen la semaine dernière, a terminé deuxième du slalom à 77 centièmes. Le Croate Ivica Kostelic, a fini troisième à 93 centièmes et remporte le combiné en cumulant son temps du slalom et celui de la descente disputée samedi.

Ce trio est le même que celui qui a dominé il y a une semaine à Wengen, ce qui laisse entrevoir ce qui pourrait advenir aux championnats du monde qui débutent dans trois semaines à Schladming.

Lors de ce slalom de Kitzbühel, le meilleur Français a été Alexis Pinturault, qui a terminé 15e. Il prend du même coup la deuxième place du combiné derrière Kostelic.

Un autre Français, Thomas Mermillod-Blondin monte sur la troisième marche du podium de cette épreuve en deux temps.

"Je suis très fier de ce podium et surtout derrière Kostelic qui est le maître en la matière (...). Je suis aussi ému de partager ce podium avec quelqu'un de l'équipe de France, parce que c'est la première fois", a dit Pinturault.

"C'est une expérience positive parce que c'est la première fois que je montais sur la Streif. La Streif, c'est quand même quelque chose. Rien que de réussir à arriver en bas, c'est important. Après Wengen, (...), je construis ce dont j'avais besoin juste avant les championnats du monde."

Thomas Mermillod-Blondin était lui aussi aux anges, d'autant qu'il s'agissait pour lui aussi d'une première fois.

"C'est marrant, on a pu partager la même première fois avec 'Pintu' sur la Streif. Je ne savais pas à quoi m'attendre, mais les descendeurs français nous ont vraiment bien aiguillés. C'est important comme expérience à emmagasiner", a-t-il dit. "Atteindre ce niveau juste avant Schladming, c'est idéal."

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant