Ski: Tina Maze, championne du monde d'un Super-G controversé

le
0
LA SLOVÈNE TINA MAZE CHAMPIONNE DU MONDE DE SUPER-G À SCHLADMING
LA SLOVÈNE TINA MAZE CHAMPIONNE DU MONDE DE SUPER-G À SCHLADMING

par Patrick Lang

SCHLADMING, Autriche (Reuters) - Les championnats du monde de ski alpin ont débuté mardi en Autriche dans la controverse avec une journée marquée par la victoire de la Slovène Tina Maze dans le Super-G et la chute spectaculaire de sa grande rivale, l'Américaine Lindsey Vonn.

La Suissesse Lara Gut s'est adjugée l'argent, à 38 centièmes et l'Américaine Julia Mancuso le bronze, à plus d'une demi-seconde.

La première Française, Marie Marchand-Arvier, s'est classée 14e. Marion Rolland a terminé 22e et Tessa Worley cinq places derrière.

Le départ de la course d'ouverture des Mondiaux, initialement programmé à 10h00 GMT, a été retardé de plus de trois heures et demie en raison de mauvaises conditions météorologiques et d'un manque de visibilité.

Le départ a été reporté à treize reprises puis la course interrompue plusieurs fois, notamment après la lourde chute d'un "lisseur de piste", qui intervenait après les chutes de huit concurrentes.

Au moment où Lindsey Vonn s'est élancée, les conditions de visibilité et la qualité de la neige étaient mauvaises. Et c'est à la réception d'un saut que la quadruple lauréate du classement général de la Coupe du monde et championne olympique de descente s'est blessée à la jambe droite.

La championne américaine est restée de longues minutes inerte sur la piste, hurlant de douleur, avant d'être transportée en hélicoptère vers l'hôpital le plus proche.

D'après les premières informations filtrant du centre médical, l'Américaine qui n'avait jusqu'ici jamais chuté aussi gravement dans sa carrière souffrirait d'une fracture du tibia.

Après cet accident et une longue interruption, les organisateurs de l'épreuve ont choisi de poursuivre alors que l'obscurité se faisait de plus en plus en grande.

"LA COURSE LA PLUS DURE DE MA CARRIÈRE"

Et dans la foulée, les deux favorites qu'étaient l'Allemande Maria Höfl-Riesch et l'Autrichienne Anna Fenninger sont aussi parties à la faute.

"Je suis profondément désolée pour Lindsey. Je regrette vraiment cette chute épouvantable", a expliqué à l'issue de sa victoire Tina Maze, qui écrase tout depuis le début de l'hiver avec sept victoires et 17 podiums sur les quatre derniers mois.

"Je pense avoir fait une course solide. J'ai bien attaqué mais ce n'était pas facile de gérer la longue attente avant la course. J'ai essayé de rester concentrée et déterminée", a poursuivi l'actuelle leader du classement général de la Coupe du monde.

Déjà titrée il y a deux ans en géant à Garmisch-Partenkirchen, Tina Maze peut désormais envisager une razzia en Autriche puisqu'elle est engagée sur toutes les autres épreuves féminines de ces Mondiaux. L'absence de Lindsey Vonn, annoncée comme sa grande rivale, lui ouvre qui plus est un boulevard.

"Première jour, première médaille d'or, je suis ravie. Je savais qu'aujourd'hui ça allait être une sacrée course", a-t-souligné la Slovène.

Plus mesurée, la médaillée de bronze du jour qui avait terminé sur la deuxième marche du podium en 2011 en Allemagne a expliqué avoir connu une course délicate.

"C'était de loin la course la plus dure de ma carrière. Il fallait vraiment faire preuve d'instinct. Mais décrocher une médaille dès le premier jour, c'est un super résultat", a estimé Julia Mancuso.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant