Ski: Ted Ligety fait coup double aux Mondiaux

le
0
LE TITRE MONDIAL DU SUPER-COMBINÉ POUR TED LIGETY
LE TITRE MONDIAL DU SUPER-COMBINÉ POUR TED LIGETY

par Manuele Lang

SCHLADMING, Autriche (Reuters) - Quelques jours après le Super-G, l'Américain Ted Ligety s'est offert lundi un nouveau titre mondial à Schladming, en Autriche, en s'imposant dans le super-combiné.

Auteur d'un excellent slalom après avoir déjà assuré le sixième temps de la descente à la mi-journée, Ligety a devancé d'une seconde et 15 centièmes le Croate Ivica Kostelic.

L'Autrichien Romed Baumann, meilleur temps en descente, a pris le bronze et offert un peu de réconfort à un public frustré jusqu'alors par les résultats de ses skieurs.

La course a aussi été marquée par l'élimination du Norvégien Aksel Lund Svindal, double tenant du titre, qui a enfourché dans le slalom alors qu'il semblait en mesure de monter sur le podium.

Le Français Alexis Pinturault a écrasé le slalom -Ligety a signé le deuxième temps à plus d'une seconde- mais n'a pu rééditer le coup de Wengen, où il avait survolé la manche technique et l'avait emporté.

Il termine cette fois sixième à 28 centièmes du podium après avoir pris le 21e temps de la descente à trois secondes 35 de Baumann.

Ses compatriotes Adrien Théaux et Thomas Mermillod-Blondin ont enfourché pour le premier et été disqualifié pour le second.

A 28 ans, Ted Ligety s'impose comme l'homme fort de ces Mondiaux où il sera vendredi le grand favori du géant, une discipline qu'il domine de la tête et des épaules cette saison en Coupe du monde.

"TOUS LES RISQUES"

Tenant du titre en géant, il est donc désormais triple champion du monde et compte aussi une médaille de bronze en géant à son palmarès, en 2009.

Comme en Super-G, il a frappé un grand coup lundi puisqu'il n'avait jamais gagné un super-combiné en Coupe du monde, pas même signé un podium.

"J'ai pris tous les risques après ma superbe manche de descente. Je savais que j'avais une chance mais je voulais aussi skier intelligemment parce qu'il était facile de sortir sur une piste difficile", a-t-il dit.

"Je suis sur le circuit depuis neuf ans donc je gère bien la pression et ces championnats du monde sont pour le moins excitants pour moi jusqu'à présent", a-t-il ajouté en promettant de belle choses dans les jours à venir.

"Je n'ai pas beaucoup de satisfactions en slalom ces dernières saisons mais cette performance me pousse à continuer de me battre et à m'améliorer dans cette spécialité aussi."

"Maintenant, j'attends avec impatience une nouvelle grande course dans le géant. Il n'y aura qu'une tactique possible, s'engager autant que possible."

Derrière lui, Ivica Kostelic a été suffisamment solide pour se parer d'argent, sa troisième médaille mondiale après le titre en slalom en 2003 et le bronze en Super-G il y a deux ans, mais trop prudent pour l'emporter.

"Je n'ai pas trouvé le bon rythme aujourd'hui et j'avais de mauvaises sensations durant cette manche. J'ai mal skié", a-t-il dit.

"Je ne méritais pas d'être sur le podium après une si mauvaise manche de slalom et une si belle descente."

Excellent dans la descente, Romed Baumann arrache le bronze et une première récompense en championnats du monde, deux ans après avoir échoué au pied du podium de la descente à Garmisch-Partenkirchen.

"J'avais beaucoup de pression ce soir et j'avais besoin de skier de façon très agressive. J'ai senti que je devais en mettre plus dans le bas du parcours -surtout après avoir entendu le speaker et la foule me pousser", a-t-il déclaré.

"Cette médaille de bronze veut dire beaucoup pour moi et pour mon équipe."

Sa présence aux côtés de Ligety et Kostelic ne relève pas de la surprise puisque l'Autrichien de 26 ans compte cinq podiums dont deux victoires en Coupe du monde dans cette épreuve.

Grégory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant