Ski: première victoire en slalom pour Deville à Kitzbühel

le
0
L'ITALIEN CRISTIAN DEVILLE REMPORTE LE SLALOM DE KITZBÜHEL
L'ITALIEN CRISTIAN DEVILLE REMPORTE LE SLALOM DE KITZBÜHEL

KITZBÜHEL, Autriche (Reuters) - L'Italien Cristian Deville a remporté dimanche son premier slalom en Coupe du monde à Kitzbühel, devant l'Autrichien Mario Matt et le Croate Ivica Kostelic.

Le Transalpin âgé de 31 ans, qui n'était jamais monté sur un podium avant cette saison, l'a emporté avec deux manches solides et un temps cumulé d'une minute, 39 secondes et 19 centièmes.

Le détenteur du gros globe de cristal Ivica Kostelic, avec sa 50e place obtenue dans la descente la veille et cette troisième place dans le slalom, s'adjuge le super-combiné et pointe désormais en tête du classement général de la Coupe du monde.

Le Croate devance de trente points l'Autrichien Marcel Hirscher, qui a passé une journée bien étrange.

Troisième temps de la première manche, il a d'abord été disqualifié, pour avoir légèrement enfourché une porte, avant que les commissaires de course ne se ravisent finalement et décident de l'envoyer en seconde manche.

Mais lors de son deuxième passage, l'Autrichien est à nouveau parti à la faute, laissant de fait un boulevard à Ivica Kostelic pour la place de leader de la Coupe du monde.

Du côté des Français, Steve Missillier a terminé au pied du podium (1'40"14) tandis que Jean-Baptiste Grange, peu en verve depuis le début de saison, ne s'est pas qualifié pour la deuxième manche après avoir enfourché.

La journée a été également marquée par la naissance d'une polémique concernant la victoire de Marcel Hirscher lors du slalom de Zagreb, le 5 janvier dernier.

Un journal autrichien a en effet mis le feu aux poudres, après avoir été aiguillé par un informateur anonyme, en affirmant que Marcel Hirscher aurait dû être disqualifié pour avoir enfourché une porte ce jour-là.

Plusieurs passes d'armes ont eu lieu entre les défenseurs de l'Autrichien et ceux d'Ivica Kostelic, qui avait terminé deuxième lors de cette course disputée dans son pays.

La controverse a été alimentée par le fait que le règlement de la Fédération internationale de ski (FIS) n'est pas très clair concernant ce genre d'incident.

Une première règle dit qu'en cas de litige, il faut déposer une requête au maximum 15 minutes après la course tandis qu'une autre indique qu'en cas de "d'incident sérieux", le délai est étendu à 30 jours.

Manuèle Lang, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant