Ski: Ligety sacré Super-G, De Tessières en argent

le
0
L'AMÉRICAIN TED LIGETY CHAMPION DU MONDE DU SUPER-G À SCHLADMING
L'AMÉRICAIN TED LIGETY CHAMPION DU MONDE DU SUPER-G À SCHLADMING

par Manuèle Lang

SCHLADMING, Autriche (Reuters) - L'Américain Ted Ligety a été sacré mercredi à Schladming champion du monde de Super-G, une discipline dans laquelle il n'avait jamais gagné, devant le Français Gauthier De Tessières, appelé de dernière minute et auteur du meilleur résultat de sa carrière.

Gauthier De Tessières, 31 ans, était arrivé en remplaçant en Autriche et n'a dû de disputer la première course masculine des Mondiaux qu'au forfait de Johan Clarey, blessé au dos.

Il a réussi la performance de s'intercaler entre Ligety et le Norvégien Aksel Lund Svindal, actuel leader du classement de la spécialité en Coupe du monde, qui a échoué à deux centièmes et prend donc la médaille de bronze.

Deux jours après avoir appris qu'il s'alignerait sur cette course, Gauthier De Tessières a fait sensation puisque qu'il ne comptait à son palmarès qu'un podium en Coupe du monde, en géant en 2008, et n'avait jamais fait mieux que huitième en Super-G, cet hiver à Beaver Creek.

Comme il a bénéficié à Ted Ligety, grand spécialiste du géant dont il est tenant du titre et dont il sera le favori la semaine prochaine, tant il l'écrase cette saison, ce Super-G très technique a plu à Gauthier De Tessières.

"Ça a été génial. J'avais de très bonnes sensations, la neige était plutôt bonne et le tracé me convenait bien. C'est des grandes courbes de géant, je me suis régalé", a-t-il dit.

"DES AILES"

Le skieur de l'Alpe d'Huez n'aurait pourtant pas dû prendre le départ. Mais Johan Clarey, l'un des deux meilleurs Français de la discipline, a renoncé lundi à cause d'une lombo-sciatique aiguë. Il a puisé dans ce coup du sort pour Clarey, de chance pour lui, de quoi aller chercher la médaille.

"Voilà cinq jours, j'étais au fond du trou. Malheureusement, Johan s'est blessé. C'est une énergie spéciale, mais j'avais envie de bien faire. J'étais au départ avec une grosse envie", a souligné Gauthier De Tessières.

"L'atmosphère ici est énorme, ça donne des ailes. Le fait que je n'étais pas qualifié prouve qu'il y a un gros groupe en équipe de France. Il faut que je sache me servir de ce que j'ai fait aujourd'hui."

Le Français, qui donne de l'éclat à une belle performance d'ensemble des Bleus puisqu'Alexis Pinturault a fini sixième et Adrien Théaux neuvième, a raté le titre pour deux dixièmes, écart qui le sépare de Ted Ligety.

L'Américain, 28 ans, monte ainsi pour la deuxième fois seulement de sa carrière sur un podium en Super-G mais il avait échoué deux fois cette saison à la quatrième place, à Beaver Creek et Lake Louise.

"C'est magnifique. Je n'arrive pas à y croire. Ça a été une course dure, fuyante avec des courbes difficiles mais je me suis battu tout le long", a-t-il dit.

Ted Ligety s'adjuge une troisième médaille mondiale après son titre en géant en 2011 et le bronze, également en géant, deux ans auparavant. Il compte aussi un titre olympique, en super-combiné, à Turin en 2006.

La présence d'Aksel Lund Svindal à leurs côtés relève, elle, de l'habitude et, eu égard à son palmarès, sa troisième place est une petite déception.

Le Norvégien aux 18 podiums en Super-G en Coupe du monde domine largement la discipline cette année et empoche là sa septième médaille mondiale, mais il a sans doute été défavorisé par son dossard, le 22.

"La neige était molle et creusée par les passages précédents mais ce sont les règles de notre sport et il faut les accepter même si j'attaque chacune de mes courses en pensant à la victoire", a dit Svindal.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant