Ski : les stations jouent la carte de la nature

le
0
Les stations oeuvrent pour rester vierges de tout déchet. dejan83/shutterstock.com
Les stations oeuvrent pour rester vierges de tout déchet. dejan83/shutterstock.com

(Relaxnews) - Longtemps montrées du doigt pour leur politique environnementale, les stations de montagne multiplient les initiatives pour "reverdir" leur blason. Entre tri sélectif et neige de culture écolo, voici de bonnes résolutions adoptées par certains domaines.

La protection de l'environnement commence par la lutte contre les déchets. Les sept stations du domaine skiable savoyard Paradiski (La Plagne, Les Arcs, Peisey-Vallandry, Montchavin, Les Coches, Montalbert et Champagny-en-Vanoise) ont, elles, décidé de déclarer la guerre aux mégots. Pour ce faire, elles distribuent à leurs skieurs des cendriers de poche. Plus largement, à chaque fin de saison, elles mettent en place des opérations de nettoyage des stations. Astucieux : le domaine met aussi à disposition de ses clients des urnes destinées à la collecte des forfaits périmés.

Des stations sans déchets

Les domaines ont souvent été critiqués pour leur gestion de la neige artificielle. Dans les Hautes-Pyrénées, une solution est actuellement testée pour rationnaliser la production. Un "Sonar neige" est déployé à Peyragudes. Le nouvel engin a été imaginé pour produire la juste quantité de neige. Un radar installé sur une dameuse et relié à un ordinateur embarqué permet de récolter en temps réel les informations sur les hauteurs de neige. La technologie permet de définir les zones à enneiger prioritairement et d'éviter de fournir de la neige de culture là où cela n'est pas nécessaire.

Là encore, dans la station, la lutte contre les ordures occupe une place importante. Deux télésièges débrayables ont été équipés de poubelles, des cendriers de poche sont distribués gratuitement et des messages de sensibilisation au tri et à la protection de l'environnement sont diffusés sur les programmes des vacanciers.

Des transports mieux maîtrisés

Une étude menée conjointement par plusieurs stations, datant de 2008, avait montré que plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre à la montagne l'hiver était causée par les transports (57%).

Ce secteur est donc prioritaire pour les villes des massifs. Ainsi, les destinations montagnardes multiplient les initiatives pour inciter les vacanciers à laisser la voiture au garage. Aux Saisies (Savoie) une navette électrique de 49 places a été mise en circulation. Elle consomme en moyenne 1,03 kWh par km parcouru et rejette 90 g de CO2 par km, soit onze fois moins qu'une navette classique. Des navettes gratuites en station facilitent aussi le déplacement des skieurs.

Dans les Alpes-Maritimes, les sportifs peuvent même accéder aux transports à 1? dans de nombreuses stations. Avoriaz (Haute-Savoie) va jusqu'à interdire totalement l'utilisation de la voiture dans toute la station, préférant mettre à la disposition de ses visiteurs des petites luges leur permettant de transporter facilement leurs affaires.

Propres... jusque dans les toilettes

Aux Saisies, à Valloire (Savoie) ou à La Bresse dans les Vosges, les collectivités ont installé des toilettes sèches (qui n'utilisent pas d'eau). Les déchets ainsi récupérés sont utilisés pour faire du compost.

Et pour faciliter l'orientation des vacanciers en quête de stations respectueuses de l'environnement, le label Station Verte peut être un bon indicateur. La Tania (Savoie), entre autres, en possède l'estampille, délivrée aux endroits respectueux de la nature et proposant des offres d'hébergements variés et des équipements de loisirs.

Encore mieux, prochainement, l'association environnementale Moutain Riders lancera sa certification "Flocon Vert". Une initiative permettant aux sportifs d'identifier au mieux les stations qui s'inscrivent dans une démarche écologique. Les premiers lieux certifiés seront dévoilés en avril 2013.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant