Ski : les Etats-Unis première destination mondiale devant la France

le
3
Ski : les Etats-Unis première destination mondiale devant la France
Ski : les Etats-Unis première destination mondiale devant la France

A toi, à moi, à toi, à moi... Pendant l'hiver 2015-2016, les Etats-Unis sont repassés devant la France comme première destination mondiale pour les sports d'hiver, les deux pays se disputant chaque année cette place.

 

Avec 52 millions de journées-skieurs vendues (-3% par rapport à 2015), l'Hexagone arrive en deuxième position derrière les États-Unis, qui enregistrent 53,9 millions de journées-skieurs (+0,6%), mais devant l'Autriche (-4% à 49,9 millions de journées-skieurs). «Nous restons les premiers en Europe», souligne Laurent Reynaud, délégué général de Domaines skiables de France (DSF), un organisme professionnel qui réunit 238 opérateurs de remontées mécaniques en France.

 

Fortes baisses dans les Vosges et le Jura

 

La contre-performance de l'hiver dernier s'explique «par un démarrage très difficile en raison de l'absence de neige à basse et moyenne altitude, puis par une météo capricieuse créant des conditions d'exploitation perturbées», estime DSF dans un communiqué. Aux États-Unis, la fréquentation a au contraire bondi sur la côte Ouest par rapport à l'hiver précédent qui avait été marqué par une forte sécheresse.

 

Les stations du Jura ont connu la plus forte baisse de fréquentation (-23% sur un an), devant les Vosges (-16%) et le Massif central (-15%). La Savoie (+1%) et la Haute-Savoie (+0,1%) tirent leur épingle du jeu, tandis que les Pyrénées ont limité la casse (-7%). «Pour un hiver aux températures exceptionnellement douces et aux précipitations tardives, l'activité globale a bien résisté», estime DSF. Le syndicat professionnel appelle cependant à «optimiser» les systèmes de production de neige artificielle «afin d'exploiter au mieux les périodes de froid du début de saison». La fabrication d'une «sous-couche de neige artificielle dès l'automne a permis à plusieurs stations de sauver leur début de saison l'hiver dernier.

 

Depuis quelques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 3 mois

    Alors mauvais climat social plus climat non adapté aux sports d'hiver = baisse des rentrées de devises induit chômage direct et indirect accrus...

  • M7163258 il y a 3 mois

    L'hiver dernier et cet été des clients nous ont fait part de leurs craintes du climat social en France et des attentats...Vous imaginez nous sommes sur nos montagnes et certains clients ont peur, non pas des avalanches, mais des attentats et des grèves à répétitions violentes... Imaginez comment ils peuvent appréhender le tourisme culturel dans nos villes....

  • M7163258 il y a 3 mois

    Le tourisme en France est depuis longtemps la première source de devises, je vis et travaille dans une station de ski, pendant de nombreuses années durant les quatre mois d'hiver je travaillait 10 heures par jour et 7jours sur 7, pas de CGT dans les stations nous avons tous conscience de l'intérêt de travailler lorsqu'il y a du travail et d'assurer les prochaines saisons en nous occupant de nos clients, ils demandent des services tous les jours...