Ski: Julia Mancuso remporte le Super-G à Garmisch

le
0
JULIA MANCUSO S'IMPOSE DANS LE SUPER-G DE GARMISCH
JULIA MANCUSO S'IMPOSE DANS LE SUPER-G DE GARMISCH

GARMISCH-PARTENKIRCHEN, Allemagne (Reuters) - L'Américaine Julia Mancuso a remporté dimanche le Super-G de Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, une discipline dans laquelle elle ne s'était plus imposée depuis près de cinq ans.

Avec un temps de 1'20"50, Julia Mancuso a devancé l'Autrichienne Anna Fenninger de 13 centièmes tandis que la skieuse du Liechtenstein Tina Weirather a terminé à la troisième place, à 45 centièmes.

La première Française classée, Marie Marchand-Arvier, a terminé sixième. Marion Rolland s'est classée 17e, Marion Pellissier 22e et Tessa Worley 32e.

La course a été marquée par la disqualification de Tina Maze mais surtout par celle de l'Américaine Lindsey Vonn, leader au classement général de la Coupe du monde, qui après une faute technique, a manqué une porte.

"Je ne suis ni triste ni déçue. J'ai le droit de temps en temps de faire des erreurs", a dit la skieuse âgée de 27 ans, au lendemain de sa victoire dans une épreuve de descente, la 50e de sa carrière en Coupe du monde.

Comme pour vite oublier cette déconvenue, la skieuse américaine s'est tout de suite projetée vers l'avant en expliquant qu'elle avait désormais un nouvel objectif en tête, s'imposer la semaine prochaine à Soldeu, en Andorre.

"Je suis troisième au classement du géant et je n'ai jamais été dans une telle position auparavant. Je vais aller là-bas pour gagner car remporter le globe dans cette discipline est désormais un vrai objectif", a-t-elle déclaré.

De son côté, la gagnante du jour, a confié avoir pris beaucoup de plaisir et ce même dans des conditions difficiles, avec une neige collante et dans un froid polaire.

"J'ai découvert l'année dernière qu'il s'agissait d'une course très difficile, où il faut avoir des tripes. Plus les conditions sont difficiles, mieux je me sens", a déclaré la championne olympique de géant, sacrée à Turin en 2006.

"Avec la manière dont je skie actuellement, je savais que je ne repartirais pas de Garmisch les mains vides", a-t-elle conclu.

Manuèle Lang, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant