Ski: Jean-Baptiste Grange veut prendre son temps

le
0
JEAN-BAPTISTE GRANGE RETROUVERA LA SAISON DANS QUELQUES SEMAINES
JEAN-BAPTISTE GRANGE RETROUVERA LA SAISON DANS QUELQUES SEMAINES

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - "Maintenant, je vais prendre mon temps" : Jean-Baptiste Grange, après trois années gâchées par des blessures, ne sera pas à Sölden où débute la Coupe du monde ce week-end.

Il regardera les autres skieurs démarrer la saison que lui retrouvera dans quelques semaines. Il sera dans le groupe à Beaver Creek, aux Etats-Unis, fin novembre, mais sans doute un peu court encore.

"L'idéal serait de partir aux Etats-Unis sans douleur, de m'entraîner avec les autres, de faire les NorAm (circuit nord-américain, NDLR) et d'enchaîner", a-t-il expliqué lors du rassemblement de début de saison des équipes de France.

"Pour les Mondiaux (en février), l'idéal serait d'arriver dans les 15 (meilleurs au classement de la Coupe du monde). Mais à Äre (en 2007), j'étais parti avec le n°22 et j'avais fini trois. Et j'étais jeune, je n'avais pas la même expérience."

L'expérience, le Savoyard l'a désormais.

Celle de la compétition et de la victoire d'abord, avec un titre de champion du monde de slalom en 2011, conquis deux ans après avoir décroché le globe de cristal de la spécialité, et neuf victoires en Coupe du monde.

Celle des blessures et des coups d'arrêt aussi, avec trois opérations en trois ans, deux au genou droit, dont la première juste avant les Jeux olympiques de Vancouver, et une à l'épaule gauche.

Ajoutons à cela le changement de matériel qu'il a opéré pour cette saison qui débute et l'on comprend mieux que le Français se refuse à toute précipitation.

"PEUT-ÊTRE UNE ANNÉE DE TRANSITION"

"Ça a été une épreuve difficile", dit-il en évoquant sa dernière blessure au genou, survenue en juin, au terme du troisième des quatre jours d'essais prévus sur son nouveau matériel, qu'il ne remet néanmoins pas en cause.

"Même si je me suis blessé dessus, avec, je n'avais plus mal au dos et j'allais très vite", a-t-il ajouté en évoquant ses nouveaux skis sur lesquels des progrès restent cependant à faire quant à la sécurité d'après de nombreux skieurs.

Cette blessure qui lui a valu une nouvelle opération, après une première, au même genou, en 2009, puis une autre, de l'épaule gauche, deux ans plus tard.

Jean-Baptiste Grange est finalement remonté sur les planches le 10 octobre, après avoir consacré la fin de l'été au travail physique.

Sa préparation a donc été décalée par rapport à ses adversaire mais, à 28 ans, ce spécialiste des disciplines techniques se veut optimiste.

"Après, c'est mental. Si le dos et le genou vont bien, que je peux skier comme je veux, la confiance reviendra vite. Et à partir de là, on se dit qu'on peut gagner", dit-il.

"Je suis en train d'arriver au bout. Je vais gérer au fur et à mesure. Ce sera peut-être une année de transition, je ne l'espère pas mais on ne sait pas."

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant