Ski: David Poisson, un podium et un maudit bâton

le
0
DAVID POISSON, TROISIÈME DE LA DESCENTE À SCHLADMING, AURAIT PU MONTER ENCORE PLUS HAUT
DAVID POISSON, TROISIÈME DE LA DESCENTE À SCHLADMING, AURAIT PU MONTER ENCORE PLUS HAUT

SCHLADMING, Autriche (Reuters) - En s'adjugeant samedi en Autriche la médaille de bronze de la descente des championnats du monde de ski alpin, le Français David Poisson a réalisé le meilleur résultat de sa carrière et sans une histoire de maudit bâton, le trentenaire aurait même pu rêver plus haut.

Jusqu'à cette matinée inoubliable à Schladming, le skieur de Peisey-Vallandry (Savoie) n'avait jamais connu la chance de monter sur un podium. Ses meilleurs résultats restaient deux quatrièmes places en Coupe du monde : à Bormio en 2009 et à Kitzbühel cette saison.

Oui mais voilà, cette course d'un jour, David Poisson la sentait et lorsqu'il s'est élancé du portillon, le Français a multiplié les prises de risques.

Toujours à la limite de la rupture, il a fini logiquement par commettre une faute dans la dernière partie de la descente qui lui a fait échapper un moment son bâton.

Pour lui, cette légère erreur l'a tout simplement privé du titre.

"Je gagnais si je ne perdais pas le bâton !", a estimé David Poisson à l'issue de la course. "J'ai senti que je le perdais mais j'étais vraiment bien dans ma course et dans ces cas-là, tu ne fais pas gaffe."

Très en jambes depuis quelques semaines, le Français a expliqué que le profil de la piste de ces Mondiaux, moins rapide que certaines descentes de Coupe du monde mais très physique, ne lui convenait pas tellement et qu'il avait dû aller puiser loin dans ses ressources pour la dompter.

"C'était une descente extrêmement exigeante tant sur le plan mental que physique, il fallait serrer les dents dans la partie finale pour s'y engager à fond", a-t-il commencé par raconter.

"Aujourd'hui, je n'avais rien à perdre sur un profil qui ne m'allait pas tellement. Je savais que je devais aller chercher de la vitesse et que je pouvais aller très vite en bas pour faire la nique aux techniciens", a-t-il poursuivi.

"Depuis le début de la saison, je me régale sur les courses, j'arrive à prendre des risques, je suis assez confiant sur le ski que je propose. Sur les courses d'un jour, il faut prendre sa chance et dans ces conditions, j'arrive souvent à tirer mon épingle du jeu."

Deuxième Français à décrocher une médaille cette semaine à Schladming, après Gauthier De Tessières, médaillé d'argent mercredi en Super-G, David Poisson est persuadé que les Bleus vont encore briller en Autriche.

"Cette deuxième médaille va fortement encourager le reste de l'équipe et je suis confiant pour la suite des Mondiaux. Nous avons encore de belles chances de médaille dans la prochaine semaine", a-t-il estimé.

Dimanche matin, ce sera au tour des filles de tenter leurs chances dans la descente.

Manuèle Lang, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant