Ski: Alexis Pinturault triomphe à Val d'Isère

le
0
LE FRANÇAIS ALEXIS PINTURAULT REMPORTE LE SLALOM DE VAL D'ISÈRE
LE FRANÇAIS ALEXIS PINTURAULT REMPORTE LE SLALOM DE VAL D'ISÈRE

par Patrick Lang

VAL d'ISERE (Reuters) - Le Français Alexis Pinturault a confirmé samedi tout son potentiel en remportant le slalom de Val d'Isère dont la deuxième manche a été disputée en nocturne en raison des conditions atmosphériques.

Sous des chutes de neige de plus en plus denses, le Français, sixième de la première manche, a réussi le meilleur temps de la deuxième, au point de finir avec 50 centièmes d'avance sur Felix Neureuther au total des deux manches.

Alexis Pinturault, 21 ans, s'est affirmé depuis ses débuts sur le circuit mondial, il y a deux ans, comme l'un des plus grands espoirs du ski français, ainsi que l'un des plus ambitieux, puisqu'il vise à long terme la suprématie mondiale.

Il l'a encore dit à l'issue de cette victoire, d'autant plus belle qu'elle était loin d'être acquise après la première manche.

"Je me sentais bien dès la première manche, mais dans la deuxième, j'avais un peu de pression que j'ai réussi à canaliser", a-t-il reconnu. "Peut-être même que ça m'a aidé. Quand je vois l'écart, je me dis que j'ai dû faire une grosse manche."

"Quand j'ai entendu la clameur en franchissant la ligne, j'ai ressenti une émotion énorme. J'étais au bord des larmes."

L'Autrichien Marcel Hirscher, meilleur temps de la première manche, n'a pas pu tenir le rythme et a terminé troisième, derrière l'Allemand Felix Neureuther qui, malgré son expérience, n'a pas résisté au jeune loup français.

RAPIDE COME-BACK

Alexis Pinturault ne comptait qu'une victoire à son palmarès, lors d'un slalom parallèle disputé à Moscou.

"Bien sûr, ça n'a pas la même saveur qu'à Moscou", a-t-il expliqué. "Gagner devant ton public, c'est spécial, forcément. J'ai déjà gagné à Moscou, mais ce n'était pas dans une discipline classique du ski alpin."

Sa victoire sur la Face de Bellevarde est d'autant plus significative qu'il sort à peine de trois mois d'inactivité et a raté tous les stages de pré-saison à cause d'une blessure à une cheville subie en jouant au tennis.

"Je réussis un come-back plus rapide que je ne le pensais", a affirmé l'ambitieux Français. "Pour ce qui est de la victoire, je savais que je l'avais dans les jambes, mais je voulais prendre mon temps, pas m'impatienter."

"Ce qui est bien, c'est que maintenant, je n'aurai plus la pression de ma blessure ou du retour. Je pourrai me concentrer sur mon ski. Je sais que je peux faire encore mieux. Avec si peu d'entraînement, je n'ai pas encore donné ma pleine puissance."

"C'est d'autant plus superbe que cette course aurait pu ne pas avoir lieu avec le mètre de neige fraîche qui est tombé pendant la nuit. Mais j'aime bien ces conditions difficiles où on peu skier naturellement."

"Cette année, je vais courir en combiné et choisir mes épreuves de vitesse, sans doute en faire moins que prévu", a également dit Alexis Pinturault.

Jean-Paul Couret et Simon Carraud pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant