Ski: Adrien Théaux nourrit de fortes ambitions

le
0
ADRIEN THÉAUX, UN OEIL SUR LA VITESSE, L'AUTRE SUR LE SUPER-COMBINÉ
ADRIEN THÉAUX, UN OEIL SUR LA VITESSE, L'AUTRE SUR LE SUPER-COMBINÉ

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Adrien Théaux vient de signer la meilleure saison de sa carrière et avec l'année olympique qui arrive, le skieur de Val Thorens nourrit de fortes ambitions, notamment en super-combiné, une discipline généralement délaissée par ses pairs.

Le Pyrénéen de naissance et Savoyard d'adoption a connu un hiver 2012-2013 assez faste avec six Top 10 et deux podiums : une victoire en descente à Kvitfjell, en Norvège, et une deuxième place à Lake Louise, au Canada.

"Je pense que j'ai fait une très bonne saison, j'en étais très content", a-t-il confié lors d'un entretien accordé à Reuters, le regard timide et la voix posée, à l'image de son caractère réservé.

"C'est la meilleure de ma carrière, avec une cinquième place au classement général du super G et une septième place à celui de la descente", a poursuivi le skieur âgé de 29 ans.

"Et comme je suis quelqu'un qui aime bien la polyvalence, cela m'a fait plaisir de signer mes deux meilleures performances dans deux disciplines différentes."

La seule petite anicroche à cette saison pleine reste pour lui les championnats du monde de Schladming, en Autriche, où le Français a terminé dixième en descente et neuvième en Super G.

"Les Mondiaux sont un vrai bémol", reconnaît-il.

"C'était un objectif initial de la saison et je n'ai pas du tout fait ce que je voulais. Je suis arrivé trop fatigué, ça ne s'est pas passé à la perfection et au final, j'étais bien déçu. Mais bon, tout ça est maintenant derrière moi, c'est oublié."

"QUELQUE CHOSE À ALLER CHERCHER"

Adrien Théaux est le genre de personne capable de tourner vite la page et de regarder toujours devant. Du coup, à l'aube de cette nouvelle saison, il regarde le calendrier sans avoir le vertige, simplement mû par l'envie de continuer à progresser.

S'il rêve de décrocher une médaille olympique, "comme tout le monde", ou encore de remporter un classement général dans une discipline, "comme tout skieur du circuit", le Pyrénéen semble jeter son dévolu sur le super-combiné, discipline qui rassemble dans la même journée une descente et une manche de slalom.

"Ce n'est pas nouveau mais c'est revenu un peu d'actualité pour moi. Je crois que j'ai fait le tout premier qui a existé. C'est sûr que j'y pense un peu plus", dit-il.

"Cela fait deux ans que je fais deux fois quatrième dans cette discipline. C'était génial mais ça m'a bien frustré aussi. Je pense qu'il y a deux ans, j'avais le ski pour faire un podium. J'ai envie de prendre une petite revanche, si ça peut être aux Jeux, tant mieux", espère-t-il.

"Cela se passe bien en slalom, j'en ai fait des bons l'année dernière. J'y pense de plus en plus et je me dis qu'il y a vraiment quelque chose à aller chercher. Du coup, j'essaye de m'appliquer en slalom même si je n'en fais pas autant que je voudrais."

Adrien Théaux a conscience que le super-combiné est quelque peu dénigré par certains sur le circuit professionnel. Mais pour lui, un podium reste un podium et une médaille, une médaille.

"C'est une bonne discipline car elle rassemble quand même les deux opposés du ski alpin, le tout dans la même journée. C'est du coup quand même assez difficile et épuisant", dit-il.

"C'est vrai que ce n'est pas très télégénique comme épreuve et que c'est un peu dur à suivre pour quelqu'un qui ne connaît pas bien le monde du ski. Mais cette épreuve est au programme, donc, franchement, on ne va pas s'en priver pour y aller!"

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant