Six tendances et gadgets du Congrès mondial du mobile de Barcelone

le
0
Six tendances et gadgets du Congrès mondial du mobile de Barcelone
Six tendances et gadgets du Congrès mondial du mobile de Barcelone

Le Congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone, grand-messe du secteur qui s'achève jeudi, a été dominé cette année par la réalité virtuelle, les avancées sur la future génération 5G et les objets connectés.LES SUD-COREENS MISENT SUR LA REALITE VIRTUELLE. Le "Chaebol" LG a ouvert le bal dimanche, en présentant son nouveau casque de réalité virtuelle, le 360 VR, avant que le numéro un mondial de la téléphonie, Samsung, ne présente officiellement son nouveau smartphone, le Galaxy S7, via une présentation... en réalité virtuelle. Parmi les stands les plus visités, celui de l'opérateur sud-coréen SK Telecom proposait de son côté une promenade sous-marine via cette technologie tandis que son voisin Samsung proposait de vivre des montagnes russes virtuelles, tous deux avec beaucoup de succès auprès du public.LA 5G RESTE UN SUJET STRUCTURANT POUR LE SECTEUR. Peu d'annonces fracassantes sur cette nouvelle génération de réseau, attendue pour 2020 avec des tests grandeur nature en 2018, là encore en Corée du Sud. Mais diverses démontrations sur les stands des équipementiers et opérateurs afin de montrer certains avantages techniques de la 5G, notamment en termes de latence ou d'usage plus flexible et intelligent des ondes pour garantir un meilleur débit. Du côté de l'Europe, la Commission a expliqué vouloir mettre les opérateurs en ordre de bataille pour éviter un nouveau retard comme lors du déploiement de la 4G.DES OBJETS TOUJOURS PLUS CONNECTES. Les objets connectés ont encore tenu une place importante dans les discussions, malgré un décollage qui tarde à se concrétiser. Dans l'attente de l'arrivée de la 5G, très utiles sur des secteurs où la fiabilité et la rapidité de la connexion est indispensable, comme l'e-santé ou le transport connecté, les réseaux ont encore tenus une place importante. Concernant les réseaux il manque en effet une norme unifiée pour voir demain débarquer en nombre les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant