Six questions autour de l'ouverture des magasins le dimanche

le
0
Une poignée de décrets aurait permis d'alléger et de clarifier le maquis réglementaire en vigueur au sujet de l'ouverture des commerces le dimanche. Mais, le gouvernement, décidé à tout remettre à plat et à définir de nouvelles règles, préfère une loi.

Une poignée de décrets aurait permis d'alléger et de clarifier le maquis réglementaire en vigueur au sujet de l'ouverture des commerces le dimanche. Le gouvernement, décidé à tout remettre à plat et à définir de nouvelles règles, préfère une loi. Cette dernière s'annonce des plus complexe et devra préciser dans le détail un certain nombre de points. Sa mise en œuvre risque de ne pas mettre fin à certaines iniquités et pourrait soulever autant de problèmes qu'elle n'en résout.

o Les magasins de meubles et les jardineries conserveront-ils leur dérogation sectorielle?

Depuis des années, les magasins de meubles et les jardineries ont le droit d'ouvrir tous les dimanches. Une dérogation sect...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant