Six Palestiniens tués en deux jours dans la bande de Gaza

le
2
FLAMBÉE DE VIOLENCES DANS LA BANDE DE GAZA
FLAMBÉE DE VIOLENCES DANS LA BANDE DE GAZA

GAZA (Reuters) - Un raid de l'aviation israélienne a coûté la vie dimanche à un activiste palestinien dans la bande de Gaza, qui avait déjà connu une journée de violences la veille, rapportent les autorités locales.

Le Djihad islamique a fait savoir que la victime, issue de ses rangs, appartenait à un groupe à l'origine de tirs de roquettes. Le groupe a été visé par un missile israélien à Djabalia, dans le nord de l'enclave administrée par le Hamas, précise-t-il.

L'armée israélienne a confirmé qu'un raid avait été mené dans le secteur. Il s'agit du sixième décès côté palestinien depuis que quatre militaires de Tsahal ont été blessés par un tir de roquette au cours d'une patrouille le long de la clôture qui marque la frontière avec la bande de Gaza.

Le Djihad islamique, mouvement plus modeste que le Hamas et qui agit souvent de façon indépendante, a revendiqué 70 tirs de roquettes et d'obus de mortier depuis samedi en direction du sud de l'Etat hébreu, dont les habitants ont dû se mettre à l'abri. Les services de secours ont signalé un blessé à Sderot.

Selon Tsahal, l'attaque de la patrouille avait pour but de contrecarrer les mesures mises en oeuvre pour éviter les infiltrations. Les forces israéliennes procèdent souvent à des recherches de tunnels et de mines du côté palestinien de la frontière, ce qui en fait une zone interdite pour les habitants de la bande de Gaza.

"Nous n'acceptons évidemment pas leur tentative de changer les règles. L'objet essentiel du combat se trouve de l'autre côté de la clôture. Nous avons l'intention d'autoriser les FDI (Forces de défense israéliennes) à travailler non seulement de notre côté, mais également de l'autre", a déclaré le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, au micro de Radio Israël.

A Gaza, on affirme que quatre des Palestiniens tués samedi ont été victimes d'un obus de char qui s'est abattu sur une tente dressée à Chidjaïa où des habitants présentaient leurs condoléances à une famille endeuillée. Tsahal nie avoir tiré sur des civils.

Dan Williams, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le dimanche 11 nov 2012 à 11:03

    Quand la Syrie va tomber, ce seront des dizaines de millions d'exités qui s'allierons contre Israel. Ca promet.

  • pierry5 le dimanche 11 nov 2012 à 10:48

    Il ont, semble-t-il à peine de quoi survivre, qui leur fourni les roquettes ??